Archives

Publié par Anthony

Les différents modes d'existence

Un article de Puf.

PUF

Étienne Souriau

 

Sommaire


Une enquête philosophique à la fois dense et vive traverse les champs de la métaphysique, de l’esthétique et de la morale pour défendre une hypothèse aussi simple que déroutante : il existe de multiples manières d’exister, et en un sens des degrés d’existence chacun d’entre nous occupe en réalité plusieurs existences, et le monde s’en trouve démultiplié…

 

Caractéristiques

  • 220 pages
  • 20.00 €
  • ISBN : 978-2-13-057487-3

L'ouvrage

Quel rapport entre l’existence d’une œuvre d’art et celle d’un être vivant ? Entre l’existence de l’atome et celle d’une valeur comme la solidarité ? Ces questions sont les nôtres à chaque fois qu’une réalité est instaurée, prend consistance et vient à compter dans nos vies, qu’il s’agisse d’un morceau de musique, d’un amour ou de Dieu en personne. Comme James ou Deleuze, Souriau défend méthodiquement la thèse d’un pluralisme existentiel. Il y a, en effet, différentes manières d’exister, et même différents degrés ou intensités d’existence : des purs phénomènes aux choses objectivées, en passant par le virtuel et le « sur-existant » dont témoignent les œuvres de l’esprit ou de l’art, tout comme le fait même de la morale. L’existence est polyphonique, et le monde s’en trouve considérablement enrichi et élargi. Outre ce qui existe au sens ordinaire du terme, il faut compter avec toutes sortes d’états virtuels ou fugaces, de domaines transitionnels, de réalités ébauchées, en devenir, qui sont autant d’« intermondes ».
Servi par une érudition stupéfiante qui lui permet de traverser d’un pas allègre toute l’histoire de la philosophie, Souriau donne les éléments d’une grammaire de l’existence. Mais son enquête se veut aussi une introduction à « la pratique de l’art d’exister ». À quoi nous attachons-nous précisément lorsque nous aimons un être ? À quoi nous engageons-nous lorsque nous nous identifions à un personnage de roman, lorsque nous valorisons une institution ou adhérons à une théorie ? Et finalement, quel(s) mode(s) d’existence(s) sommes-nous capables d’envisager et d’expérimenter pour nous-mêmes ? Questions métaphysiques, questions vitales.

Cette nouvelle édition est précédée d’une présentation d’Isabelle Stengers et Bruno Latour intitulée « Le sphinx de l’œuvre ». Elle inclut également un article d’Étienne Souriau, « Du mode d’existence de l’œuvre à faire » (1956).


 

Table des matières

LE SPHINX DE L'ŒUVRE, par Isabelle Stengers et Bruno Latour


LES DIFFÉRENTS MODES D'EXISTENCE, par Étienne Souriau

Chapitre premier. — Position du problème
Monisme ontique et pluralisme existentiel. Pluralisme ontique et monisme existentiel
Leurs rapports, leurs combinaisons
Conséquences philosophiques : richesse ou pauvreté de l'être les exclusions souhaitées
Aspects métaphysiques, moraux, scientifiques et pratiques du problème. Questions de méthode

Chapitre II. — Les modes intensifs d'existence
Esprits durs et esprits tendres
Tout ou Rien
Le devenir et le possible comme degrés d'existence
Entre l'être et le non-être : niveaux, distances et effets de perspective
L'existence pure et l'existence comparée
L'occupation ontique des niveaux
Existence pure et aséité
Existence et réalité

Chapitre III. — Les modes spécifiques d'existence
Section I
Le phénomène la chose ontique et identité universaux et singuliers
Le psychique et le corporel l'imaginaire et le sollicitudinaire le possible, le virtuel le problème du nouménal
Section II
Le problème de la transcendance
Exister et ester
Existence en soi et existence pour soi
La transition
Section III
Sémantèmes et morphèmes
L'événement le temps, la cause
L'ordre synaptique et la copule
Un tableau exhaustif des modes d'existence est-il possible ?

Chapitre IV. — De la surexistence
Les problèmes de l'unification la participation simultanée à plusieurs genres d'existence l'union substantielle
La surexistence en valeurs existence qualifiée ou axiologique séparation de l'existence et de la réalité comme valeurs
Le second degré
L'Ueber-Sein d'Eckart et l'Un de Plotin les antinomies kantiennes la convergence des accomplissements le troisième degré
Le statut du surexistant son rapport avec l'existence
Conclusions

DU MODE D'EXISTENCE DE L'ŒUVRE À FAIRE, par Étienne Souriau


 

A propos de l'auteur

Professeur d’esthétique à la Sorbonne, Étienne Souriau (1892-1979) a dirigé aux PUF le Vocabulaire d’esthétique. Outre Les différents modes d’existence, paru en 1943, il est notamment l’auteur de Pensée vivante et perfection formelle (1925), L’Instauration philosophique (1939), L’Ombre de Dieu (1955), La Correspondance des arts (1969).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le cinéphage 20/11/2009 14:41


bonjour ! et merci pour les commentaires sur mon blog et de m'avoir validé dans votre "communauté"... c'est un honneur pour moi aussi que de recevoir des compliments de vous... votre site a l'air
très pointu et intéressant ! ;)


Anthony Le Cazals 22/11/2009 23:24


Merci à vous et bonne continuation :)