Archives

Publié par Le Cazals

Suite à le mise en ligne d'un texte sur Berdaieff et l'espace Russe, par notre ami Jean Salem,
où l'on peut voir que l'étendue sibérienne à une influence sur la pensée, voici un autre texte. Car cette influence ne se limite pas qu'à la pensée élitiste mais touche aussi la structure même de la langue.L'influence de l'espace russe sur la langue russe se retrouve à travers la préposition po. Inventée au XIXe siècle, cette préposition marque le contact dynamique (emploi avec le datif : à travers comme dans cette expression , littéralement "Poutine se déplace à travers le pays")

Coïncidence avec la pensée latérale qui passe à travers champ, celle-ci exploite aussi une forme de conjonction "po"
http://en.wikipedia.org/wiki/Po_%28lateral_thinking%29

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pens%C3%A9e_lat%C3%A9rale

 

по-русски - en russe en français

       как по маслу
    по возможности
    по временам
    по душам
    по душе
    этот человек мне по душе.
    Скажи мне по душе, не ты ли 

           заварил эту кашу?

    не по душе
    по живому
    по крайней мере
    по-моену по наитию
    по направлению к
    по необходимости
    по отношению
    по очереди
    по порядку
    по праву
    по причине
    по пятам
    по сей день
    по случаю
    по сравнению с
    по той же причине
    по течению
    по уму
    по часовой стрелке
    по моей части
    цена по себестоимости
    чёрным по белому

         comme sur des roulettes
     peut-être
     par moments
     cœur à cœur
     pour l'âme
     cet homme que j’aime/à mon goût
     dites à votre goût,

     pas comme on l’aime
     à vivre
     au moins
     sur un coup de tête
     en direction de
     de nécessité
     contre
     à son tour
     en ordre
     de droit
     en raison de
     sur les talons de
     à ce jour
     à l'occasion de
     par rapport à
     pour la même raison
     à la dérive
     d'esprit
     dans le sens horaire
     de mon ressort
     à prix comptant  (prix au coût)
     en noir et blanc

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article