Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Réponse à En quoi nous ne sommes pas humanistes ! de François Thyssen.


Les concepts sont des symboles reliés en figures selon la pensée classique. Il me semble que l'individu est l'association précise de deux concepts (esprit - mens conscia - et corps dont l'idée est l'âme), c'est l'aboutissment de la pensée chrétienne comme bouddhisme européen (c'est visible chez Badiou, Serres ou Faye, dans leurs livres sur Paul de Tarse). Je ne sais diagnotiquer autrement ce que tu dis. La notion de dividu en est donc l'exact contre-pied, peut-être trop tardif... Mais je croit que la pensée se fait en terme d'allure et de tempo (ce que j'appellerai des métaboles) là où les idées (spinozistes) en restent aux symboles (qui s'aoccier selon des figures et des diagrammes en systèmes ouverts).

Houellebecq est symptomatique de ce nihilisme, Deleuze aussi quand il parle de croire en le monde, et quand toute sa philosophie se base sur la croyance (comme procédure d'époque) et non la vérification (satori en japonais) et la confiance. La langue française s'est clivée entre la croyance et la créance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article