Archives

Publié par Le Cazals

Je lis parfois cette chose fort étrange la philosophie serait "la recherche de la vérité", c'est étrangement la définition que donne de la religion comme le montre cette vidéo de catholiques traditionnalistes et intégristes. Il n'y a dès plus de place à l'invention, tout juste à ce qui a été oublié (c'est là mal connaitre notre place dans l'univers). L'home est avant une maladie de peau à la surface de la Terre et non la création de Dieu... Le surhomme c'est autre chose c'est la prise en compte des différents registre de la philosophie.

 

Il y a toujours trois tonalités sous lesquelles se pratique la philosophie :

- La vérité égocentrée voire l'événement dans la culture (moins égocentrée) cette dernière vaut pour Faoucault, Deleuze et Castoriadis (Ricoeur par son éternité vécue n'en serait pas loin).

- L'intérêt

- L'important

La philosophie est l'amour de la sagesse ce qui veut dire non pas l'amour de la vérité au travers d'un dogme et d'une croyance mais celle de la puissance, de la sagesse en ce qu'elle se détache de la prétention au pouvoir et à la domination que constitue la vérité ou son outil l'esprit. On ne garde souvent de la philosophie que l'image dogmatique de l'amour de la vérité. Dommage, de prendre la décadence de la pensée pour son avènement, sa perpétuelle "natalité". Cette dernière est, en tant que déassament d'un traumatisme, ce que les métaphyisciens nomment événement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article