Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Vous trouverez ici quelques textes adressés à Jocelyn Benoist (ou son Strawson), Jean Gayon, Michel Bitbol, Jean Salem (et son exil russe), etc..., une présentation des séminaires de Patrice Loraux (qui avec un auditoire de 80 étudiants attirait les jalousies sorbonicoles), bref...

 

Salut, à vous alors quoi de neuf à la Sorbonne, Lapoujade est toujours le sexy boy, Gayon à côté du style Français d'épistémologie (lui préférant la biologie moléculaire anglo-saxonne et capitaliste, cf; Rockfeller), Kambouchner toujours aussi Koala avec ses chemises amidonnées et son cours , Picavet un adolescent attardés sur sa morale avec ses jeux logiques ?

 

Là n'est pas l'essentiel, c'est juste une exergue, non ce qui compte c'est quant ç faire de l'histoire de la philosqophie de ne pas en faire une matière à examen en découpant la pensée en champs d'études et prés carrés professoraux où en somme vous n'êtes pâs invités à penser mais juste à commenter en citant vos sources. On aurait pu encore penserà l'histoire de la philosophie comme étude de gamme classique (ce qu'elle est bien souvent). le problème c'est qu'on a basculé à une autre époque qui n'est plus celle du livre et de la note en bas de page... La sorbonne fuit encore internet pour ne pas faire comme des scribes et des copistes qui mettrait en livres imprimés leur cours. Mais la pensée qui émerge en balaye la précédente avec son protocle jargonneux et ses codes de bienséance.

 

Alors qu'est-ce que vous devenez ? Qu'est-ce que vous assumez , De vous faire guider et cadrer votre penser ? De jouer à l'éternel étudiant pour soulager papa-maman et obtenir cette p*** de bourse ? La sorbonne n'est qu'une façade alors jetez-vous en depuis une fenêtre de tir dans la pensée couillue et ovarienne !!! Bref Osez !

 

Un ancien de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, gentiment mis à la porte des suceurs de lait, qui remercie celui qui l'a fait :))) et Jean Salem qui lui mis un grand élan dans le dos.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article