Archives

Publié par Paris - philo

Aucune forme de connaissance humaine n'est aussi digne de confiance que la science. Si les astronomes nous affirment que le mois prochain il y aura une éclipse de soleil, nous pouvons parier qu'ils auront raison. Bien sûr, une étoile à neutrons pourrait arriver sur nous à une vitesse proche de celle de la lumière, et arracher la Lune, mais ce n'est pas probable.

Pouvons nous être certains que ce que la science nous dit du monde est vrai ? Une théorie spéculative peut ne pas résister à l'épreuve des faits et être fausse. Est-ce que cela veut dire qu'une théorie établie nous donne une image certainement vraie du monde ?

 

Evidemment non. Toutes les théorie scientifiques ont été un jour, ou l'autre, remplacées par des théories meilleures. Même les plus efficaces. L'efficacité du modèle de Ptolémée, par exemple, est stupéfiante ! nous pouvons aujourd'hui ouvrir son livre, écrit il y a 19 siècles, et utiliser ses tables et sa géométrie pour prédire avec exactitude la position de Vénus dans le ciel le mois prochain. Néanmoins, nous savons que le monde n'est pas bien décrit par les « épicycles » et les « déférents » utilisés par Ptolémée.

Encore plus étonnant est le succès de la théorie de Newton, que nos ingénieurs utilisent chaque jour pour construire ponts et avions. Néanmoins, nous savons que l'espace plat de Newton ne décrit pas bien le monde. / Je ne sais pas si « vraiment » l'espace est courbe, comme le veut la relativité générale (je ne suis pas certain de ce que « vraiment » signifie dans ce contexte), mais je ne connais pas, aujourd'hui, une façon d'envisager le monde physique plus efficace que de penser « l'espace est courbe ». Les autres vision du monde ne rendent pas compte de la complexité du monde. /

Les théories dont aucune prédiction n'a encore été contredite par l'expérience, comme la relativité générale ? Eh bien nous savons qu'elles énonce des prédictions déraisonnables. Par exemple, elle prédit qu'au centre des trous noirs et au début de l'expansion de l'Univers, certains quantités physique ont des valeurs infinies. Plus grave encore est la contradiction profonde entre la relativité générale et la mécanique quantique, de même nature que les contradictions entre théories établies qui ont incité Einstein à dépasser ces théories. Par exemple la mécanique quantique que la rapidité d'écoulement du temps n'est pas affectée par la matière, ce qui contredit la relativité générale.

On peut rêvé que jour une théorie « finale » sera trouvée. Ca me semble un rêve futile ; ce que nous ne savons pas de la Nature est immense et les problèmes ouverts par la physique fondamentale sont majeurs, que je ne crois pas que nous soyons proches de la fin du chemin.

Alors pourquoi la science est-elle crédible ? Non pas qu'elle nous dise des choses certainement vraies, mais parce que ses réponses sont les meilleures que nous ayons.

Carlo Rovelli, professeur à l'Université de la méditerranée à Marseille, Les théories physiques sint invérifiables, Pour la Science n°332, juin 2005, pp. 18-19.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article