Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

Werner Karl Heisenberg

Werner Karl Heisenberg

physicien quantique, 1901-1976

la liste des auteurs 

 

Physicien allemand, un des fondateurs de la théorie quantique et auteur du principe d'incertitude. Il a exercé une profonde influence sur la physique et sur la philosophie du XXème siècle.

Heisenberg naquit le 5décembre 1901 à Würzburg et fit ses études à l'université de Munich. En 1923, il devint l'assistant du physicien germano-britannique Max Born à l'université de Göttingen et, de 1924 à 1927, bénéficia d'une bourse de la fondation Rockefeller pour travailler avec le physicien danois Niels Bohr à l'université de Copenhague. En 1927, Heisenberg fut nommé professeur de physique théorique à l'université de Leipzig. Par la suite, il occupa des postes de professeur dans plusieurs universités : Berlin (1941-1945), Göttingen (1946-1958) et Munich (1958-1976). En 1941, il devint directeur de l'institut de physique Kaiser Wilhelm (rebaptisé en 1946 institut de physique Max Planck). Pendant la Seconde Guerre mondiale, Heisenberg fut placé à la tête de la recherche scientifique sur le projet de bombe atomique en Allemagne. Au cours de cette période furent menées des tentatives de construction d'une pile dans laquelle la réaction en chaîne serait si rapide qu'elle produirait une explosion, mais cela n'aboutit pas. Après la guerre, il fut interné quelque temps en Angleterre.

Heisenberg apporta surtout sa contribution à la théorie de la structure atomique. En 1925, il commença à développer une forme de mécanique quantique, appelée mécanique matricielle, dans laquelle la formulation mathématique est basée sur les fréquences et les amplitudes du rayonnement absorbé et émis par l'atome, ainsi que sur les niveaux en énergie du système atomique. Le principe d'incertitude d'Heisenberg joua un grand rôle dans l'évolution de la mécanique quantique et dans les nouveaux modes de pensée de la philosophie moderne. Heisenberg reçut en 1932 le prix Nobel de physique. Il mourut le 1er février 1976, à Munich. Parmi les nombreux ouvrages qu'il a laissés figurent les Principes physiques de la théorie quantique (1930), Rayonnement cosmique (1946), Physique et philosophie (1958) et Introduction à la théorie unifiée des particules élémentaires (1967).

retour à la liste

avertissez-nous dès qu’un lien ne fonctionne plus ici

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article