Archives

Publié par Le Cazals

La fin de la première partie du dialgue entre Zéphir et Vitali a été complétée. La suite viendra demain en fin de soirée. Toujours au sujet de la concurrence entre Platon et Nietzsche, elle commence ainsi.

Zéphir : Mais Heidegger n'avait peut-être pas tort quand il disait qu'au fond Nietsche n'avait produit rien de subversif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pi 08/02/2007 17:48

La philosophie elle en est là où tu la prends et là où tu la laisses.

Paris 8 philo 09/02/2007 22:56

D'accord la philosophie est une sorte de schmilblick, de valise RTL. Mais le truc c'est qu'il y a parfois des voleurs qui la subvertissent et l'amène bien ailleurs. Sublimation plutôt que castration de sa propre énergie. Création plutôt que contradiction. Tratrise plutôt que tricherie avec soi et par rapport au système (cet Être qui a longtemps été notre condition de possibilité puisque l'énergie des uns était accaparer, "castrer" par quelques uns qui se trouvaient en haut de la hiérarchie). Aujourd'hui il est facile de faire déprimer un Arnauld ou un Pinault, un bon capitaliste, un capitaine d'industrie du divertissement ou du luxe, car il ne sont que des collectionneurs et non des créateurs. Il ne produisnent que la richesse que le système hiérarchique veut bien leur laisser accumuler on nomme cela le Capital mais ce n'est pas la seule forme de richesse, l'autre est sous-tedu par la pensée et permet de griller bien des étapes vers une vie joyeuse avec un goût plus grand pour les enthousiasme et la soufrance.
Je ne philosophe jamais ou j'essaie en tout cass de ne pas mener un existence rabougrie, cette visée vers une ataraxie, un calme intérieur qui vous rend impuissant à l'extérieur, qui vous met hors de la société. Pleins de clés et de conseills sont donnés par Spinoza, Nietsche, Bergson, Montaigne ou Pascal pour n'en citer que quelqu'uns. Mais comme il pêchent par leur manque de dogmatisme, on ne peut pas dirte qu'il prenait la philosphie là où elle était et la délaissais ensuite là où est alors.