Archives

Publié par Anthony d'après des définition de MM Bitbol et Loraux

Qu'est-ce que le transcendantal ? C'est en fait un sorte de mouvement circulaire qui va, au sein d'une expérience délimitée,  des conditions aux données de manière répétée et qui produit un cheminement linéaire de la pensée. Le transcendantal correspond à l'assurance que quelque soit la mise de départ, il y aura un gain à la fin de l'expérience. Par contre on ne peut pas dire pour pousuivre la boutade que ce soit un placement à risque et c'est ce qui fait qu'il y a peu de surprise, peu d'étonnement à l'arrivée. L'étonnement serait plutôt au départ et ce qui orienterait vers ce régime d'expérience ou de pensée. Pour préciser les choses, le régime transcendantal a existé bien avant que Kant le mettent en évidence dans la critique de la raison pur. Puisque l'un des premiers utilisateur en est Platon, dès lors qu'au genre du Même il a fait succéder celui de l'Autre pour expliquer pourquoi il y avait du changement, par exemple,.

On peut en donner d'autres définitions : Tout ce qui est purement rationnel, de ce qui se fonde sur des données supérieures aux impressions des sens, sur des données à priori. qu'elles Ainsi est transcendantal, "un principe à partir duquel la possibilité d'autres connaissance synthétiques a priori pe utêtre perçue" (KtCRP AK III 54 / B 40). En cela le transcendantal a toujours à voir avec une théorie de la connaisance mais non avec la complexité de la vie. Toute thèorie de la connaissance étant soumise au principe de raison suffisante selon laquelle rien ne naît sans raison et dont découle la loi de causalité, la complexité admettra sortira du cadre de la permanence d'une subtsance divine et admettra tout un panel de causes connectée entre elles.

 

Autres termes compliqué du lexique kantien.


Apodictique, c'est-à-dire qui est adjoint la conscience de  sa propre nécessité (AK III 54)


  [edit 23/11/09]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article