Archives

Publié par Les Etudiants de Paris 8

Héraclite

philosophe grec, -


D'Héraclite il ne nous reste que des fragments. Il demeurait par sa pensée du feu et du perpétuel devenir un penseur obscur pour Aristote et Plotin. Héraclite jouissait des sobriquets d'Héraclite l'Obscur ou d'Héraclite l'Enigmatique. Socrate lui-même ne pouvait comprendre, a-t-on dit, la moitié de ce qu'a écrit Héraclite (Diogène Laërce, Vie des philosophes, II, 22). On voit aussi en Héraclite l'une des sources d'inspiration de Platon en plus de Socrate et Pythagore. Bien que nous possédions une centaine de fragment, nous ne pouvons guère à partir de ceux-ci reconstruire la philosophie qu'Héraclie a Bâti. Il y a autant d'Héraclite que de commentateur de son oeuvre. On vous recommande tout de même la lecture de La philosophie à l'époque tragique des grecs de Friedrich Nietzsche. Même Hegel diait au moment d'exposé la pensée d'Héraclite : " Enfin la terre ferme - il n'y a aucune proposition que je n'ai adopté moi-même dans ma logique "

Fragments http://philoctetes.free.fr/uniheraclite.htm

http://philoctetes.free.fr/heraclitefraneng.htm

Pour ceux qui entrent dans les mêmes fleuves, autres et toujours autres coulent les eaux (frag. 12)

L'un des plus célèbre fragments que voilà (selon la trad. de Jean-Paul Dumont, 1988) nous a en fait été transmis dans un contexte qu'il est périlleux d'ignorer : il est enchâssé dans le dernier livre de la Préparation évangélique, ouvrage en quinze livres d'Eusèbe, évêque de Césrarée, vers 320 apr. J.C. Personnage important de la chrétienneté, Eusèbe est un proche de l'empereur Constantin. Il a écrit la Préparation évangélique pour convaincre les païens cultivés de son temps de prendre au sérieux la religion chrétienne. Pour y parvenir il cite un grand nombre de textes de la philosophie païenne. En fait il cherche à montrer qu'un chrétien peut réfuter la philosophie grecque, tout en reprenant à son compte des idées ou des concepts lui permettant de présenter la religion chrétienne sous un jour plus conceptuel. Eusèbe cite Héraclite en passant par plusieurs intermédiaires dont Arius Didyme.

Un savoir universel n'instruit pas l'intelligence : sinon il aurait instruit Hésiode et Pythagore, ainsi que Xénophane et Hécatée (frag. Dumont 75)

 

avertissez-nous dès qu’un lien ne fonctionne plus ici 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dilgo 26/01/2008 09:18

Il aurait  bâti une philosophie non pas pas sur du sable mais de l'eau! Il serait, dans l'ordre de l'intellection, le favori de Jack après les crocodiles. Peut-être avant tout à cause du minimum à lire.