Archives

Publié par Paris 8 philo

Mr B., nous a envoyé ce mail, nous nous permettons de le diffuser ici en attendant vos réactions

Il paraît que beaucoup d'étudiants travaillent en même temps qu'ils étudient (en tous les cas moi c'est comme ça ) mais je ne lis jamais rien sur ce sujet, pas de témoignages, d'analyses ou de vacheries. Et pourtant, pour un étudiant en philosophie, c'est là que ça frotte, c'est là que ça coince et que ça fait mal, être obligé de pactiser sagement avec les préoccupations de rentabilité, de productivité qui sont celles du patron, et aussi, comble de la gerbe, avec ses inclinations culturelles, ses indignations morales, politiques, etc. Quand je dis pactiser, cela signifie tenir un discours, donc être pris au mot et delà, dans les moindres mailles du filet de la responsabilité  économique, alors que tout dans notre formation et dans notre désir d'expression  philosophique nous oblige à toujours plus d'écart, de subtilité et de force dans l'imagination, ne serait-ce que pour pondre une page de thèse qui se tienne. Forme d'imagination philosophique qui n'a bien-sûr que faire des convenances et qui crève doucement du consensus quotidien avec le petit patronat à l'aise avec la culture!
 
A bons entendeurs! (et il doit y en avoir!)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article