Archives

Publié par Les Etudiants de Paris 8

Roland Barthes

écrivain et sémiologue, 1915-1980

 retour à la liste

Vie de Roland barthes

Roland Barthes nait en 1915 à Cherbourg. Très tôt orphelin de père, il passe son enfance à Bayonne, puis à Paris, où il étudie au lycée Montaigne puis au lycée Louis-le-Grand. Sa santé est délicate. En 1935, il entame des études de lettres classiques en Sorbonne, où il contribue à fonder le «Groupe de théâtre antique de la Sorbonne».

Réformé, il échappe à la mobilisation et devient professeur à Biarritz. Touché par la tuberculose, il séjourne longuement en sanatorium, en France et en Suisse. Il y mène une vie intellectuelle riche, fait des rencontres déterminantes (dont celle de Georges Fournié) et fait des lectures fondamentales (Marx, Michelet, Sartre). Il publie ses premiers textes. En 1947, il publie dans Combat les premiers des textes qui constitueront Le degré zéro de l'écriture. Commence aussi une vie de séjours professionnels à l'étranger : Bucarest, Alexandrie (où il rencontre Greimas et où il s'initie à la linguistique); il séjournera aussi au Maroc plusieurs fois à partir de 1963 (il enseigne à Rabat en 1969-1970).

En 1952, de retour à Paris où il travaille au Ministère des Affaires étrangères, il publie "Le monde où l'on catche" dans la revue Esprit puis poursuivit ces "petites mythologies du mois" dans Combat et dans la revue de Maurice Nadeau, Les Lettres nouvelles. Ces courts textes le firent connaître d'un vaste public et seront réunis en volume en 1957. Mais son premier essai, Le Degré zéro de l'écriture, paru en 1953, fut rapidement considéré comme le manifeste d'une nouvelle critique soucieuse de la logique immanente du texte. A cette époque, le théâtre l'intéresse particulièrement. Il participe à la création de Communications et collabore à Tel Quel; il collaborera aussi à

Enseignant à la VI° section de l'École pratique des hautes études dès 1962 ? ses premiers séminaires porteront sur le thème "Inventaire des systèmes de signification contemporains" et déboucheront sur ses Eléments de sémiologie (1965) et le Système de la mode (1967) ?, Roland Barthes occupa la chaire de sémiologie du Collège de France de 1977 à 1980.

En 1966, il participe à la Querelle de la nouvelle critique en répondant à Raymond Picard par son livre Critique et vérité. Le début des années 1970 est une période de publication intense, qui le voit s'éloigner du formalisme structuraliste et opter pour une subjectivité plus assumée, avec L?Empire des signes (1970), S/Z (1970), Sade, Fourier, Loyola (1971), Nouveaux essais critiques (1972), suivis par son Roland Barthes par Roland Barthes (1975) et ses Fragments d?un discours amoureux (1977). C'est également l'époque de la reconnaissance : Tel Quel (1971) et L'Arc (1973) lui consacrent des numéros spéciaux, et une décade est organisée sur son ?uvre à Cerisy-la-Salle (1977).

Fauché par une camionnette (qui transportait du lait) alors qu'il sortait du Collège de France, le 25 février 1980, Barthes mourut des suites de cet accident le 26 mars suivant à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

 

 

OEuvres

Leçon inaugurale au Collège de France, le 7 janvier 1977, diffusée par les vendredis de la philosophie du 31 octobre 2004.

Lecture mp3 (livre audio): deux extraits de Mythologies : Le vin et le lait, Le bifteck et les frites

 

Sites

Rolland Barthes au Collège de France

 

retour à la liste

 avertissez-nous dès qu?un lien ne fonctionne plus ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article