Archives

Publié par Paris 8 philo

Pour Platon, dans le sophiste, il existe cinq genres suprêmes qui sont à l’origine du discours philosophie et métaphysique. Comment les choses ont-elles débuté ? Il a bien fallu admettre pour Platon, contre Parménide, que l'être n'était pas immobile, et que nécessairement se distinguaient à la fois de lui et l'un de l'autre le repos et le mouvement. Il a été également nécessaire de retenir le même et l'autre, puisque s'imposent absolument à la fois l'altérité de chacun de ces trois premiers termes relativement aux deux autres et son identité à soi-même. Ils sont donc cinq. Mais cinq quoi ? Ils ne sont pas des éléments, qui existeraient séparément les uns des autres sous une forme matérielle. Il n'est pas possible de les rencontrer dans la nature comme on y trouve des rochers et des chênes, ou bien la terre, l'eau, l'air et le feu, ou même potentiellement les atomes. Ils ne sont pas davantage des idées qui existeraient à part les unes des autres dans un prétendu ciel des idées, ou monde intelligible, à la manière de la justice, de la beauté, du courage, de la piété, etc. qui se distinguent les unes des autres comme des icônes solennelles, sacrées et immobiles. Ce sont les cinq termes initiaux, les idées premières de tout discours. Ce sont les genres abstraits du Même, de l’Autre, du Repos, du Mouvement et de l’Être. La pensée par genre ou pensée générique comme l’appelle Badiou (dialectique) est une axiomatique, c’est-à-dire qu’elle part de l’hypothèse qu’il y a des genres qui formalisent le réel (ce qui est pensable) mais qui ne se réduisent pas tous à l'Être. Ceci a sont importance car cela a conditionné toute la pensée en la dévoyant vers la métaphysique puisque avec la manipulation des genres, avec leur articulation (= Dialectique) on était plus en mesure de s’accorder avec la réalité. Il a fallu inventer une physique du Mouvement et du Repos (des corps légers et graves) et une métaphysique de l’Être qui reposait sur le Même et l’Autre. Tâche à laquelle s’est adonné Aristote, à la suite de l’erreur de Platon qui voyait dans l’énoncé de Parménide (le même est à la fois penser et être) un vide abstrait (le à la fois est un vide pour Badiou aussi).

 

Notons comme citations et illustrations : « ce qui a chez nous donné naissance au discours c’est l’entrelacement réciproque des natures génériques » Sophiste 259e cet entrelacement c’est ce que travaille la dialectique. « le discours est l’une des réalités génériques » Sophiste 260a. Ces citations ne sont pas les citations essentiels autour de la dialectique mais permettent de faire le lien avec ce que Badiou appelle pensée générique et ensembles génériques.

 

 

 

Pour continuer : Voir le genre concret ou social, c'est-à-dire la distinction entre masculin et féminin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article