Archives

Publié par Les Etudiants de Paris 8

Anaxagore de Clazomènes

Anaxagore de Clazomènes

philosophe, environ 500-428 av J.-C.

retour à la liste des auteurs


 

 

Eléments de biographie

Athènes devient au V° siècle, le centre culturel de la Grèce antique. C'est le siècle de Périclès. Avec Anaxagore, la philosophie s'implante à Athènes. Il naît à Clazomènes, petite ville ionienne des environs de Smyrne entre 500 et 497 av. J. C. Son maître fut Diogène d'Apolloniate, le successeur d'Anaximandre. Anaxagore se désintéresse de la politique, lui préférant la contemplation des astres. Ses connaissances astronomiques le rendirent célèbre. On lui attribue des prévisions : une éclipse solaire, un tremblement de terre et même la chute d'une météorite. Il s'installe à 20 ans à Athènes où il fonde une école. Ami de Périclès, la disgrâce de celui-ci lui vaut d'être arrêté et condamné à mort. Périclès parvient à le faire fuir et il doit s'exiler à Lampsaque où il meurt vers 428.

Apports d'Anaxagore

Anaxagore fut surnommé le Noús c'est à dire la raison, l'esprit. Il caractérise l'effervescence rationaliste qui caractérise la société athénienne du V° siècle.
Selon Anaxagore, les éléments primordiaux, les substances premières, sont en nombre infini. Il les appelle homeoméries. Il ne s'agit donc plus de l'archè unique des philosophes de Milet, ni des quatre éléments d'Empédocle mais de particules en nombre infini, différant entre elles par la forme, la couleur et le goût. Il ne s'agit pas d'atomes puisque l'atome est par définition indivisible et puisque Anaxagore refuse le vide, indispensable à la théorie atomiste. Chaque chose contient en elle toutes les espèces de substance quoique l'une d'elles prédomine.
A l'origine, les homéoméries étaient entassés en vrac dans un chaos. Une force organisatrice, le noús (l'intelligence) communique un mouvement giratoire, concentrique et continu à la matière. Le semblable se joint au semblable, organisant le monde selon des forces mécaniques, ce qui signifie que le noús n'est pas une providence. Après le premier mouvement, tout s'explique mécaniquement. Le noús est intelligence, en tant qu'il n'est pas hasard, mais n'a rien à voir avec Dieu.
Chaque chose possède en plus de ses caractéristiques principales leurs contraires. Par exemple, si la neige est blanche, elle contient néanmoins en elle quelque chose de la noirceur. Le semblable recherche aussi son contraire.
 " Tous les êtres qui ont une âme sont mus par l'intelligence ". Cette intelligence existe en quantité plus ou moins grande selon les êtres. Les plantes elles-mêmes en possèdent une puisqu'elles ont vie et même sensibilité. La sensation est produite par le contraste : on perçoit le froid par contraste avec le chaud, par exemple. Les astres sont des masses incandescentes de nature identique à celle des corps terrestres (Rappelons qu'à l'époque l'opinion croyait que les astres étaient des dieux, d'où l'accusation d'athéisme que subit Anaxagore).
Les hommes naquirent de l'humide pour naître ensuite les uns des autres. Parce qu'ils possédaient des mains, ils devinrent les êtres les plus intelligents de l'univers.

 

 

avertissez-nous dès qu’un lien ne fonctionne plus ici

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article