Archives

Publié par Anthony

Comme pendant les vacances tout le monde s'éparpille. Voici une liste non-exhaustive de sites philosophies de la blogosphère française, américaine et québécoise. Si vous en connaissez d'autres n'hésitez pas à les inscrire en commentaire ou à nous écrire à paris (point) philo (at) gmail (point) com .

BLOGS EN FRANCE

Sites de professeurs

 


Les Revues Françaises

 

 

  • Chimères -
  • Ent'revues - Le site des revues culturelles
  • Labyrinthe - Revue trimestrielle  de recherche et d’expérimentation dans le domaine des savoirs littéraires, philosophiques, historiques et sociaux. (depuis automne 1998)
  • Multitudes - Revue trimestrielle, politique, artistique et culturelle transnationale.(dep. sept. 1999) 
  • Mouvements - Revue trimestrielle sur les mouvements sociaux, la politique et la culture qui tend à repenser là gauche (dep. nov. 1998)
  • Nessie - Revue numérique en ligne (dep. mai 2009)
  • Rue Descartes -
  • Vacarme - Revue trimestrielle culturelle, politique et sociale, constituée à la fois d'enquêtes de terrain, d'articles d'opinion et de créations (dep. hiver 1997)
  • Il y a bon nombre de revues rassurez-vous nous n'en mettons que quelques unes

 

  • BLOGS QUEBECOIS

Blogs

Quelques sites de récension de ressources philosophiques

Les Revues en ligne


  • BLOGS ANGLOPHONES

speculative realism

 

Epistemology

 

La Londres Philosophique

 

Philosophy of Mind and cognitive sciences

 

 

Autres

 

 

 

 

 

 

 

  •  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

julien 04/10/2011 08:10



Que pensez-vous de la-philosophie.com ?



Anthony Le Cazals 11/10/2011 21:27



Les avis ne compte pas... quleques bons articles. Un bon choix de titre de site...



K.N. 30/09/2011 22:15



Je me permets de vous signaler mon site web consacré à David Hume.



Bijou caillou chou 15/09/2011 09:28



On peut citer également ce site qui présente les grandes oeuvres des philosophes : voir le
site  Bon surf !



Dissertation Writing 26/02/2011 12:56



Thank you for sharing this information. The information was very helpful and saved a lot of my time.

Writing a Dissertation



Sébastien Junca 20/08/2010 13:35



Bonjour à tous.


 


Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour vous inviter à venir découvrir un nouveau site consacré à la philosophie et à la
« pensée libre » de manière générale. Ce blog est encore récent, mais il ne demande qu’à vivre. J’y prends le parti d’y diffuser mes textes en toute gratuité, seul remède possible à la
pensée sclérosée et anémiée qui semble de plus en plus caractériser ce siècle à peine né. Laissez-y vos commentaires, vos suggestions, vos humeurs et coups de cœur.


À très bientôt donc sur le blog : Les naufragés de Dieu.


 


Sébastien Junca.


 


Au sujet des sophistes, pythagoriciens et autres cyniques présocratiques, pères de la pensée moderne,
Jean-Paul Dumont nous dit en quelques mots ce que devrait s’attacher à être toute philosophie :
« Ces grands professeurs et conférenciers itinérants [...] apportent avec eux l’éclat de la rhétorique, l’amour de la dispute, l’esprit critique, la
remise en question des valeurs traditionnelles, l’irrespect et la lucidité cruelle foncièrement constitutifs de la pensée libre... ». Jean-Paul Dumont, Les Présocratiques. Éditions Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1988, p. XIX.



Yves CIROTTEAU 20/01/2010 09:15


Qu’est-ce que la philosophie ?



Amoureux de toujours de la philosophie, j’ai  cherché dans les livres une réponse aux questions qui m’agitaient.

J’en ai trouvé beaucoup. Certes, je n’ai pas lu tous les écrits des philosophes - comme, en son temps, Augustin d’Hippone le fit des philosophes latins - loin de là. En fait, j’ai discerné parmi
les réponses de chacun un point commun à tous.

Un seul.

Qu’il s’agisse des philosophes anciens - grecs ou romains - des philosophes contemporains que j’ai tâté du bout des neurones, ils étaient tous, guidés par le même moteur

Chacun donnait son point de vue - compte tenu de son milieu, de l’éducation qu’il avait reçu, du temps qu’il vivait, de la ville dans laquelle il habitait et, évidemment de ses pulsions, désirs,
passions, rêves Etc...

J’ai lu avec plaisir les adeptes qui prônaient la pauvreté, les ascètes de la “virtus”, les amoureux des belles lettres, de la poésie et de la sémantique. J’ai appris ce qu’est l’Edonisme ; ce
que proposent (et exigent) les spartiates ; j’ai goûté aux joies et à la rigueur des épicuriens. Je n’ai pas été très sensible aux pinaillages de l’école allemande, aux états d’âme des
métaphysiciens, comme aux promoteurs de morale etc...Etc...

Car il y a de tout dans cet amoncellement considérable de réflexions. Ce sont ces hommes qui ont d’une certaine manière façonné l’histoire de leur pays ou dirigé les mentalités de leurs
compatriotes.

Il y eut les sages qui cherchaient la vérité, les menteurs qui croyaient la détenir. On ouvrit des écoles de pensées, on forma des élèves. Certains perpétrèrent ainsi la pensée du maître qu’ils
vénéraient, d’autres s’en écartèrent - tant il est vrai que la réflexion ne peut être que personnelle. Il y eut des créateurs, des imitateurs. Il y eut des plagiaires, des hypocrites, des
spéculateurs. Bref, toute une humanité pensante et, parmi celle-ci, des personnalités fortes aux motivations diverses.

De tout cela, je n’ai retenu qu’une chose. La philosophie est propre à chacun de nous, elle est en nous.

Lire les philosophes, c’est s’instruire, c’est une base nécessaire de réflexion. Lire les philosophes c’est ouvrir une porte, découvrir un horizon que l’on n’avait pas eu le temps de
regarder.

Lire les philosophes, c’est regarder. Regarder le monde d’abord avant de regarder en soi.

Ma culture, sans être - et de très loin - celle d’un érudit, est plutôt celle d’un sculpteur qui commence une oeuvre. Elle est juste à l’état d’ébauche. J’ai dégrossi le terrain et, de la glaise,
j’ai tiré l’esquisse d’un embryon de connaissance.

Je ne sais pas si j’en sais suffisamment, mais je sais que la vague qui me porte vers les choses de l’esprit palpite toujours en moi. Parfois exigeante c’est alors que je m’y soumets. Parfois
semblant dormir et je respecte son sommeil.

                        *

J’ai entendu il y a quelque temps, la parole d’un homme d’église qui disait ceci, “ Ma vie est dirigée par des choses minuscules, l’amour et le travail  ”.

L’amour se trouve partout, il est à portée de main. Il suffit de le reconnaître et simplement de dire merci.

J’aime rentrer le soir dans une chambre chaude et allonger mon corps. Dès l’instant qu’il repose, son poids n’existe plus. A la lueur timide de ma lampe de chevet, je lis ou bien je rêve. Cet
instant est magique. Il n’y a plus de bruit. Merci

J’aime me lever le matin, sentir la chaleur d’un corps et la lente respiration de la compagne qui dort à mes côtés. Merci.

J’aime l’odeur du pain chaud ou des croissants, celle du café ou bien du thé que tu prépares. Merci.

J’aime l’eau qui coule sur mon corps nu, et le parfum dont  tu m’enivres. Merci.

J’aime marcher par tous les temps.  Oui, je préfère le printemps mais j’apprécie de même une fin d’après-midi d’automne ou un coucher de soleil sur les Sanguinaires. Et, chaque fois, c’est
le miracle1 qui recommence. Merci.

J’aime te tenir dans mes bras. Merci

J’aime sentir ton odeur. Merci

J’aime me balader avec toi. Merci
J’aime parler avec toi. Merci

J’aime quant tu souris. Merci

J’aime quant tu t’endors. Merci

                        *

Je suis triste quant tu souffres. Je ne peux pas savoir à quel point tu as mal. Mais, comme je sais que ta souffrance est insupportable, si je suis triste de te perdre, je suis heureux que la
mort te délivre de ce fardeau.

                        *

J’ai besoin d’argent pour vivre. Quant je vois autour de moi les difficultés de certains, j’ai honte de ceux qui possèdent trop de tout. Comme cela me rend mal à l’aise, je suis heureux de ne pas
les compter parmi mes amis.





1 NDLA : Miracle n’est pas pris ici au sens figuré. C’est en effet un miracle d’avoir ses deux bras et ses deux jambes ; miracle d’avoir deux yeux ; miracle d’avoir
une peau que l’on caresse ; miracle d’avoir un nez qui vous grise et parfois vous rend ivre. Miracle du toucher, du goût, de la vision, de l’audition et du sentir.






dissertation 03/10/2009 09:23


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
_________________

dissertation


joijo 15/08/2009 03:15

on ne dois pas aimer aveuglément mais c'est l'amour qui nous rend aveugle

Patrick Ducray 18/07/2009 19:21

Je me permets de signaler à votre attention la revue KLESIS http://www.revue-klesis.org/Merci pour votre travail.

Anthony 19/07/2009 18:34


Merci Philippe

Pour Klesis, j'étais au courant, il manque bon nombre de revues francophones ou anglophones ainsi que tous les blogs de phénoménologie et autre. Ce sera pour une seconde vague...