Archives

Publié par Anthony

Ce blog n'est certainement pas marxiste, pour la simple et bonne raison, que les marxiste par un truchement étatique ont essayer de faire croire que l'on pouvait tirer d'une pratique qui s'attelait à l'indéterminé un système de détermination éconmique et politique là où Marx s'est bien gardé de le faire. La matérialisme de Marx n'a pas trait à la matière comme le voudra Lénine mais à l'activté sans cesse réenclenchée des hommes. Nous y reviendrons par exempele dans un article sur l'activité conemporaine chez Le Corbusier. Celui qui créer des valeurs et combat  ç travers elles ne fait pas autre chose qu'être actif et laisse de côté les endormis qu'il tient comme pour le repos pour une part négligeable.Telle est la négligence que l'on doit rigoureusement mettre en avant. Négligeons l'Etat et nos gouvernants pantomimes et tournons-nous vers ceux qu nous affectent et mettre en branle notre audace, dans tout autre cas on tombe dans la réaction camouflée comme avec Badiou (qui a toujours voulu étoufé marx) ou dans son corrolaire nihiliste qu'est le fascisme (pensons au repli nationaliste d'Alain Soral qui voit dans la première forme raté de mondialisation un fascisme, comme si celui-ci avait disparu).

L'Etat c'est Marx ?
Le concept même de dictature du prolétariat n'a rien de marixin, Marx n'emploie l'expression qu'une seule fois dans son oeuvre et deux fois dans un même lettre à aractère préivée. Ce qui est peu pour une notion ue l'on voudrait faire passer pour centrale chez Marx. Derrière ce greffage malencontreux de l'Etatisme, il faut aussi voir l'oeuvre de Engels qui dans "L'origine de la famille de la propéité et de l'Etat", dira .(ouvrage onsidéré comme fondateur de la conception marxiste et non marxienne de l'Etat). : "'L'Etat est bien plutôt  un produit e la socité à un stade déterminé de son développement", il est corrolalire du développement des nations basé sur l'ipimerie et le déelppement des voies royales. Comme nous l'avons fait remarqué dans une autre post nous sommes passées de la politique Grec (dont une partie de charges étaient tirées au sort celle qui ne relevaient d'aucune compétence spécificique comme la justice) à un Etatisme qui sous couvert de réprésentation à recréer de tout temps une classe dominante (Nomenclatura, bureaucratie, corps d'adminstration, voir  comme illustration pour les arcanes du pouvoir les Illusions perdues de Balzac avec ce cher Radiguet). Comme en chine où les représentants du peuple ne son t ni tirés au sort ni élus mais désigné par le parti, c'est une mise au ban que politique à laquelle on a assisté. L'élection n'est pas une affiare de politique mais d'étatisme, qui au travers du Marxisme -Léninisme n'arien à voir avec Marx mais avec Staline l'agent double du Tsar et du bolchévisme, braqueyr de banque dans sa jeunesse. Pour finir et revenir aux occurances de la dictature du prolétariat terminons par cette citation de Nietzsche : "L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »". Nous en sommes aujourd'hui à l'air du Netisme, d'une expression beaucoup plus fine par un traitment plus important de l'information, on peut s'aurisé  des référendum qui n'ont rien à voir avec Blanc ou noir où la caste médiatique fera dire tout c'e qu'elle sougaerait à l'inconscient qu'o nommait jusque là peuple mais qui n'est que la société civile. Pour bien comprednre que nous basculons dans un tout autre régime, via la révolution quantique, pensez que le corps d'administration des percepteurs d'impôt est en train de fondre là où il fallait actuellement 200 000 ersonnes.

La société civil conte l'Etat
La où Marx insistait sur la société civile comme déterminant des rapports plus ou moins constant pour une époque donnée sous la forme de l'Etat (qu'il nommera aussi superstructure), il faut bien voir que c'est l'ctivité qui . De même que le prétendu marxisme n'était applicable que dans l'Empire Britannique.  La Première Internationale que présida Marx, périclita au lendemain  car il faut bien saisir que ce sont avec la Commune les proudhonniens qui ont été mis hors circuit et proscrits car nombraux sont ceux de la 1ère internationale qui participèrent à la Commune (on pensera aux Généraux Polonais qui défendirent Paris). Les socialistes français avaiten cette spécificité d'être de petits entrepreneurs dans un pays qui met en avant la liberté de propriété alors que les Britanniques étaient des ouvriers soumis au capitalisme d'Empire, qui consiste à produire au plus bas coup pour revendre ailleurs à un prix élever (Le coton produit aux Amérique était filé dans un mauvais tissu en Angleterre puis revendu aux Indes qui prduisait elle de l'opium pour la Chine tout cela formait les maillons de la compagnie des Indes, pour résumer à gros traits mais rappelons que la révolte de Ghandi contre l'empire coloniale passa par le rouet et les feux d'habits britanniques. Pensez à l'apparente répétition rouet de Gandhi.qui était avant tout une activité... Gandhi ne faisait qu'appliquer la désobisance civile de Thoreau, le disciple d'Emerson. C'est bien la société civlie qui là encore une fois a façonner son prore Etat, son propre rapport de forces équilibré (ou stasis). Les socialiste  qui voyaenit dans la 1ère internationale un outil pour éviter que le patronnat ne brise leurs grèves en faisant appel à de la main d'oeuvre étrangère.

Les ccurences de la dictature du prolétariat
Il semble que Comte ait été le premier a employé l'expression de dictature du prolètariat, expression que saisi oppotunément Lénine dans un pays où il n'y avait pas d'industrie ouvrière et qui était voué à l'autocratie comme le souligne la filliation de Poutine et de Staline. Comte employa cette expression lors du'ne confrence de la société positiviste le 26 avril 1848. Marx se verra attiruber cette expresion dans une lettre à Wedermeyer et une autre çàKugelmann ainsi que dans la tardive critique du programme de Gotha (1875). Voilà ce qu'il y a à dire sur un malentendu que les marxistes ont savamment entretenu.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clément 12/06/2009 23:04

SALUT!!!     tous les philosophes sont invité a partager une certaine conception des choses dans un ultime but de faire avancé notre réflexion ensemble pour trouver la vérité si tenté que cela soit possible.GRANDE ames je vous attent eclairé moi de vos comentaires bienveillanthttp://wayoftrue.unblog.fr                                      http://wayoftrue.unblog.fr                                                                           http://wayoftrue.unblog.fr                                                                                                     bonne visite!!