Archives

Publié par Le Cazals

Cher lecteurs, voici quelques thèmes abordés actuellement sur notre site

1°) Gilles Châtelet à Paris 8.

Nous avons mis tout une série de texte car se tenait il y a peu un séminaire sur Gilles Châtelet, qui même s'il est un idéaliste de l' "époque kantienne" n'en reste pas un philosophe qui su restituer des gestes intuitifs et ressaisir des mouvements. Le séminaire porte sur les diagrammes.
Nous avons mis différents articles parfois obscurs pour le quidam mais aussi une présentation de celui qui dissimulait son idéalisme mathématique sous le couvert de la virtualité.
Voici toute une série d'article de ce philosophe des

2°) La voix de Gilles Deleuze.

Plusieurs personnes nous ont écrit aussi nous transmettons un message de marielle Burkalter, vous signalant l'existence du site La voix de Gilles Deleuze.

notre mail est Paris.philo@gmail.com

Ceci pour en finir avec les actualités de Paris 8. Abordons à présent un sujet plus épineux

3°) Nation et peuple : le sionisme comme nationalisme racialiste.

Nous allons face à la désagrégation politique et l'aspiration unipolaire qui la touche (que l'on peut ramener au même pôle qe forme d'une nationalisme, anti-sionisme mais aussi aussi d'autre part l'impérialisme et sionisme qui n'est qu'un nationalisme racial). Cette désagrégation politique n'est que l'on nomme le retrait du "politique" mais qui est avant tout la disparition des Etats-Nations, en ce qu'ils ont confié et que pour revenir dans l'ordre ancien il faudriat renoncer au commerce mondial et à la monnaie qui en surgira. Pour sûr le protectionnisme est la meilleure solution pour passer une crise, se recentrer sur soi en oubliant un temps les autres, mais dès uq'il touche les nations il a l'effet pervers d'être très sensible aux accords diplomatiques et de conduire très vite aux guerres d'expansion une fois que (cela est arrivé pendant et après Colbert, cela est arrivé pendant et surtout après Bismarck, cela n'a pas échappé à Rossevelt, ect...). C'est que le protectionisme des nations rend les nations très sensibles aux agissements des services secrets des empires (comme l'empire thalassocratique anglo-hollandais qui apparut avec la création de la compagnie des Indes Orientales.

Pour ce qui suis nous espérons que vous prendrez le temps de le lire à tête reposé  ce qui suit, que cela ne vous choquera pas. même si cela peut déranger quelques habitudes dues aux raccourcis employés dans les médias. Nous souhaitons vous faire part d'une lettre de grande déception sur ce qu'a dit Antoine Spire sur l'anti-sionisme qui ferait même de Gaulle un anti-sémite. Encore une fois le réticence que l'on peut avoir face au sionisme et à la colonisation par un Irael laïc ne font en rien de vous un anti-sémite car les juifs ne sont ni un peuple ni une nation, mais des croyants d'une même religions aussi différent que les Séfarades, les Yéménites, les Ashkénazes et parfois des juifs Noirs d'Amérique. Les Ashkénazes forment la majeurs partie des survivants de l'extermination nazie et roumaine mais ne sont les descendants des Hébreux mais des Kazhars qui peuplaient la Russie et l'Ukriane bien avant les Slaves. Ils fuirent les pogroms d'Europe de l'Est pour se retouver en Autriche-Hongrie ou en Allemagne, mais ce sont les juifs d'Europes qui colonisèrent la Terre d'Israel aussi appelée Palestine. Nous nous en tiendornt principalement aux propos de juifs israéliens comme Rony Brauman, Shlomo Sand, Uri Ram, Boaz Evron qui d'une manière ou d'une autre remette en cause le sionisme. Nsou avions déjà mis en ligne une vidéo de Gadi Algazi mais vous trouveriez une vidéo semblable .  Nous aurons le temps j'espère de mettre en avant la dimension du dérangeur propre au juif diasporique qui ont tant apporté à l'humanité, alors que le constat est bien différents pour les israëliens qui cédant à la peur ce sont regroupés en troupeau.  Est juif celui qui est connecté par sa parenté à des livres d'une grande richesse religieuse comme la Torah ou humouristique comme le Talmud., mais les juifs pour beaucoup ne sont pas les descendants des Hébreux comme le suggèrera en son temps Renan. Mais on peut dirre qu'est juif celui qui est marque sa différence avec la communauté. Pensez à la volonté de rédemption qui marqua la trajectoire de grands penseur en butte avec leur judéité aussi disparates que Spinoza, Bergson,  Marx,  Levi-strauss et nombres de physiciens (Einstein, Openheimer...). Tous étaient sortis de leur judaisme, mais tous avaient une mère "juive" comme on dit. Ce souci de rédemption, contenu comme l'exigence de soumisssion de la Terre dans ce que les chrétioens nommes aujourd'hui l'acien Testament se retrouve chez le jeune Freud. Comme le souligne Rony Brauman, les juifs ont davantage apporté en tant que juifs diasporiques qui servaient d'éléments dérangeurs (voir les vidéos d'Antoine Spire et de Zagdanski). Comme Sartre, nous nous réclamons de cette optique intempestive et dérangeante, qui nous fait avoir tant de sympathie pour des penseurs. Nos propos ne sont pas anti-sionistes, nous n'appelons pas à la disparition d'Israel comme peut le faire chacun de leur côtés les membres d'une liste pour les élections européennes, non mais comme Rony Brauman nous pouvons dire que le tournant pris par l' "Etat israélien à caractère juif" est suicidaire est que la polulation arabe de la Palestine . Il n'existe ni peuple palestinien ni peuple juif, si une nation palestinienne de 1,3 million d'habitants s'est constituée c'est en réaction à un prétendu "Etat juif"de seulement 600 000 personnes de confession juive ou dirons-nous non musulmane car la religion qui figure sur la carte d'identité ne peut être athée mais parfois catalane (vous commencez à comprendre la supercherie). A l'heure d'aujourd'hui il existe un "Etat Israelien à caractère juif" ce qui le confrontera à terme après avoir réduit les palestiniens à peau de chagrin à conquerir les Terres du Nil (Moïse) jusqu'à l'Euphrate (Abraham, en viens je crois), ceci est la visée profonde des généraux israéliens. Mais ce qi'il faut bien comprendre c'est que le Sionisme a des orginies non-judaïques (je ne remonerait pas comme certain jusqu'au judaïsme inverti de convertis de Topkapi  à Istambul qui s'occupèrent de l'administration du Sultan), non je m'en tiendrai à ce que Herzl ne connaissais pas les pratiques juives et choquait les rabbins à tout bout de champ, à ce que Moses Hess . C'était avant tout des laîques qui voyaient dans le sionisme un retour aux judaïsme, on retrouve cela chez les "penseurs" devenus communautaires comme Finkielkraut, Taguieff, Glucksmann,  B. H. Lévy,  Benny Lévy et à ma grande déception Antoine Spire qui partent d'un athéisme parfois gauchiste pour revenir à un judaïsme qui cache mal  sa quête de rédemption et une certaine angoisse narcissique quant à sa propre disparition. Le goût de la transcendance cache mal le manque de forces  et la nécessité  pour survivre de vivre en communauté. L'esprit de vengeance est au tournant de n'avoir su que dans la vie il faut accepter la perte de son identité pour accéder à la part éternelle et anomyme. Ce n'est pas  là qu'un simple détail existenciel, si un juif excomunié comme Spiinoza a su mettre en avant dans le livre V de son éthique (V,43) et que NIetzshce a repris sans le savoir dans la nouvelle définition qu'il donnait . Tous les grands penseurs d'origine juive sont précisément ceux qui ont su s'extraire de leur communauté. Peut-être est-ce aujourd'hui la même  question qui se pose aux universitaire français dans la grève qu'il mène actuellement et mène à cela. C'est pourquoi nous avons soulu aussi rendre hommage au citoyen diasporique, au citoyen du monde qui se moque tout autant des nations et des peuples que de la finance et de son empire.

Nous espérons pouvoir poursuivre notre série d'article sur la disparition du politique et la crise de l'étatique pour bien montrer comme avec le citoyen diasporique que la dimension planétaire à laquelle l'humanité est parvenue transforme radicalement sa propre relation à elle même qui chez les Grecs antiques constitua la dimension de la cité (Politique) avec son tirage au sort pour tout ce qui touche au citoyen et son élection pour ce qui touche à l'expert (tekhnè). De Hobbes et Machiavel jusqu'à aujourd'hui on parlerait de l'étatique qui fut marqueé par l'émergence de communauté nationales et d'administrations centralisées par le biais de l'imprimerie et des routes postales.

4°) REALISME SPECULATIF
Nous nous permettons enfin de soulignons la forte présence outre atlantique d'une blogosphère dédié au REALISME SPECULATIF, tourné vers l'acquistion et la relecture de l'idéalisme matérialiste français des années 60-70, dont Paris 8 fut l'un des acteurs.
En bvoic qu'un petit nombre mais ils donnent des liens vers d'autres blogs.
Fractal Ontology
Infinite Thought
Speculative Heresy
I cite
En fait pour la plupart il n'ont pas compris qu'ils produisaient de l'idéalisme à la française, qui en cce qu'il ne s'est pas encore trouvé se nie pour l'instant.
 
Merci beacoup pour votre soutien nous avons dépassé les 600 abonnés ce mois-ci.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article