Archives

Publié par Paris 8 philo

Quelques liens vers des infos :

Pour signer l'appel contre la répression
Collectif anti repression du printemps 2006 (Rapport de synthèse)
Répression sur Caen
Répression dans le Jura
Mayday, relaxe pour Federico et Nicola (les militants italiens interpelés le 1er mai)

Le Mouvement étudiant en Grèce English (Students' movement in Greece)
Le Mouvement étudiant en Italie (Manifeste de l'université autonome italienne, rappelons que Paris 8 en est une)
L'épuisement nerveux des professeurs (Enquête de la MGEN)
Une marche pour la décroissance (dans le Nord-Pas-de-Calais)

 

Nous avons mis en ligne 3 long textes sur Nietzsche et le vitalisme, qui traitent au fond de la distinction qui existe entre le bourgeois ou l'homme qui se veut supérieur et le créateur qui lui a une autre optique dans la pensée de Nietzsche notamment de créer ce qu'il y a de plus vital pour une société : les valeurs à affimrer et non celles à suivre comme le faisait si bien Mr Jourdian notre cher bourgeois gentilhomme (on peut penser à Bigard aujourd'hui

1 Nihilisme et vitalisme (Il y a deux manière de nier les valeurs, ce qui pour nous serait porteur de sens, ces deux manière forme pour nietzche le nihilisme passif ou négateur et le nihilisme actif ou destructeur. Le premier nihilisme nier que la vie soit un valeur à affirmer le second s'en prend plus directement aux valeurs prônées par une société. Nous faisons cette précision pour comprendre pour quoi Nietzsche à certains moment se disait nihiliste et décadent comme ceux qu'il combattait et pourquoi à d'autre il se sentait créateur c'est-à-dire dans un élan vitaliste.

2 La Hiérarchie nietzschéenne (ceci fait beaucoup à la hiérarchie chez les rats et la différence entre l'hétéronomie - le "système" si vous voulez - et l'autonomie, distinction très forte en philo entre celui qui se soumet à la loi de l'autre et celui qui dans la sphère privé se soumet à sa propre loi tout en menant des actions légitimes qui vont à l'encontre de ce qui est communément envisagé)

3 La Grande politique (c'est ce qui se passe quand les forces cratrices et les forces conservatrices se révèlent et s'affrontent au grand jour. La petite politique (celle des édiles de nos cités, celle des gestionnaires) n'a alors plus lieu au travers des bassesses du pouvoirs qui se font voir au grand jour.

4 Enfin un double petit texte sur la manière dont l'action influe sur notre perception de la réalité au travers des images chez Bergson et des signes chez Deleuze (les signes étant ce qui nous force par une rencontre à penser)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article