Archives

Publié par paris8philo (info Ninon Grangé)

 

221 Mouvements

• “FILLON AMORCE UN PREMIER RECUL DEVANT LA MOBILISATION DES UNIVERSITÉS” (article de Silvestre Huet sur le blog sciences de Libération)
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2009/02/fillon-amorce-u.html
 (contient les communiqués du Premier Ministre, du SNEsup, de Sauvons l’Université)


 • Communiqué de presse de Sauvons l'Université relatif aux déclarations de F. Fillon (26 février) :

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article1972


  • interview de Valérie Pécresse (25 février)
http://www.franceinfo.fr/spip.php?article257947&theme=9&sous_theme=43

 • L’UMP a ouvert un site consacré à la crise universitaire (avec possibilité d’envoyer des commentaires) :
http://www.enseignants-chercheurs.fr/site/index.php


 • Sarkozy lance la bataille de l'intelligence et la perd (Marianne) :
http://www.marianne2.fr/Sarkozy-lance-la-bataille-de-l-intelligence-et-la-perd_a175520.html


 • Dans le primaire même schéma :
Reformes_Darcos.pdf

Ecole de Demain.pdf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Raphael 02/04/2009 14:20

L’Occident tuteur du contentieux judéo-arabe
 
Lorsqu’on veut débattre de la question israélo-palestinienne, il vient à l’esprit du plus grand nombre que le sujet est très complexe, ou bien, pour d’autres, qu’il peut être résumé en deux mots : Israël, encerclé, est un pays en droit légitime de se défendre. Cette opinion prévaut chez la majorité des Juifs, en Israël et de par le monde.
 
Si cette argumentation n’est pas une généralité acceptée par tout le monde, elle est néanmoins  l’hypothèse rationnellement envisagée par tous ceux qui, ne s’attardant pas sur le sujet, nient le fait oublié que depuis 60 ans, un pays de non droit occupe illégitimement la Palestine par la force et par la répression.
 
Pour ce qui est de la légende, la région de Judée était une terre habitée depuis l’homo sapiens il y a 100 000 ans ; la ville de Jéricho existe depuis plus de 11 000 ans. Sans s’attarder sur la proto-histoire relatée par la Bible sous Saül, David et Salomon.
Rappelons la révolte des Juifs de Judée contre Rome, réprimée par Tibère en l’an 70, avec la destruction totale de la ville et du temple de Jérusalem. Les Juifs quittèrent alors cette terre que Tibère nomma la Palestine.
 
Pour ce qui est de l’histoire, après la division de l’Empire romain, au rythme de guerres et de dominations, en Palestine vivait une population hétérogène. Pendant les 400 ans de domination arabe, les Juifs côtoient les Musulmans et les Chrétiens jusqu’en 1947, région alors sous administration britannique.
 
Pour ce qui est de l’actualité, la création d’un pays sémite en Palestine envisagée et revendiquée par des mouvements extrémistes et des lobbies juifs internationaux a été voté à l’ONU dans des conditions douteuses.(cf Le Monde 12-13 octobre 1947)
 
D’une part, il faut rappeler que pour parvenir à la majorité nécessaire au vote de la résolution 181 en novembre 1947, décidant de la création de deux pays, l’un juif et l’autre arabe en Palestine, huit signatures furent estorquées sous la menace à huit membres du Conseil de Sécurité de l’ONU, dont la France. En effet, les Etats-Unis leur auraient fait comprendre que s’ils maintenaient leur position de neutralité par rapport à cette décision, ceux-ci ne recevraient plus l’aide alimentaire pour leurs populations. Ce chantage, dans cette période de privations d’après guerre, nécessite un complément d’enquête de la part d’historiens pour vérification des faits et la transparence d’une résolution des droits habilitant un pouvoir sur tiers.
 
Agissant de la sorte, l’ONU a démontré sa partialité et a favorisé la création d’un état de non droit persistant, bénéficiant d’une impunité durable entretenue par la communauté internationale, et particulièrement par la Communauté Européenne qui laisse faire une discrimination raciale criminelle à l’encontre des Palestiniens.
 
En effet, la résolution 181 avait favorisé la mainmise des Juifs sur les terres céréalières et côtières ainsi que sur les ressources hydrauliques. La répartition des populations arabe et juive ne fut pas non plus respectée dans le secteur juif, 700 000 Palestiniens furent spoliés de leurs biens et de leurs terres en Israël et expulsés dans des camps qui ne respectent aucun droit humanitaire. (cf portail d’Israël, portail de la Palestine, Wikipédia)
L’implantation de nouvelles colonies « sauvages » par la suite sur la terre des Palestiniens grâce aux financements de groupes juifs occidentaux n’a fait qu’aviver les tensions déjà existantes. (cf Michel Bole-Richard, « La colonisation israélienne se poursuit »,Le Monde )
 
Depuis cette date, le peuple palestinien est privé des droits fondamentaux à la liberté : droit à la nationalité, accès à l’éducation, droit à la conscience religieuse, liberté de circulation dans le pays, aux initiatives de développement économiques, tous ces points étant dans la Charte des Droits de l’Homme. Trente trois résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU imposant à Israël le respect des droits humanitaires dus aux Palestiniens n’ont jamais été prises en compte par celui-ci.
 
En conséquence, la résolution 181 de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies qui en novembre 1947, reconnaissait de façon illégale le partage de la Palestine en deux états, un Juif et l’autre Arabe, a atteint l’âge de la caducité si l’on veut accorder encore une crédibilité internationale à l’ONU. La résolution 181 doit donc être considérée comme nulle et non advenue.
 
Depuis sa création, Israël n’a jamais prouvé qu’il veuille vivre en paix avec les Arabes.
« Les Juifs en Palestine n’ont pas à avoir de liens avec les Arabes », avait déjà affirmé David Ben Gourion insistant sur le fait que les Arabes n&r

Anthony 05/04/2009 19:33


Il faut toujours se tenir à distance du conflit israelo palestinien : car on y projette ses propres fantasmes et erreur. Soit un peuple disparaitra (parce qu'il n'aura su comme dans les camps du
Sud Liban aller contre les 37 interdiction qui lui sont faites notamment celles de travailler). soit un peuple se dispersera parce qu'il aura reproduit un régime fasciste, alors qu'il avait subi
des agisssment fascistes auparavant  (je parle de l'Etat d'Israel cette fois qui a toujours nié l'existence d'un peuple palestinien, même Shimon Perez).

Mes propos peuvent paraître dures mais la plus grande erreur est d'aggraver la situation de ce qui est la fêlure de l'occident. Mais continuez dans votre action :)