Archives

Publié par Paris 8 philo

"Le Grand bouleversement", c'est un peu cela qui se joue à notre époque, mais qui n'est aperçu que par quelques uns comme étant ce qu'une époque a de positif et de nouveau (on peut penser ici à la théorie des ensembles en mathématiques, aux nouvelles technologies comme l'informatique issue de la phyisque quantique, la découverte de la plasticité du cerveau en neuro-biologie...). En soi ces positivités n'ont aucunes valeurs (pas plus que le progrès n'existe), mais l'usage et la nouvelle appréhension du monde qu'elles nous donnent.nous pose d'emblée dans une nouvelle culture qui se répand peu à peu dans la société même si celle-ci n'en perçoit la richesse.

Par ce simple blog nous cherchons à montrer ce qu’a pu être l’implication de Paris 8 dans les mouvements étudiants. Mais aussi ce qui fait l’originalité fondatrice de Paris 8, lisez précisément notre article Paris 8 c’est expérimenter. Les récents événements ont été le soubressaut de quelque chose de beaucoup plus large qui ne peut être encore assimilé par la société française trop frileuse dans sa « bourgeoisie » de petites habitudes. Ce n'est pas la bourgeoisie qu'il faut fustiger, on en a besoin pour l'instant mais pour bien comprendre ce bouleversement, il est de l’ordre de l’expansion en une décennie de l’informatique et d’internet. En effet, très peu de gens savent au fond qu’il s’agit d’un des résultats majeurs de la physique quantique et de ses appplications, qui sous le monde de la matière tel que nous le percevons habituellement a decouvert une réalité toute autre. Ce n’est pas une autre réalité en fait mais une autre perception de la réalité, une autre culture qui s’est offerte à nous de manière flagrante et indiscutable. Mais il y a un effort à consentir pour bien le comprendre Au niveau de la philosophie il y a quelques réticences à faire ce saut, car l’arrière garde a besoin de garantie pour avancer. Nous chercherons ici à créer de quoi faire sauter les verrous. La France a peur et certains ont un intérêt tout particulier à cela, car immédiat. On ne voit pas le long terme mais l'échéance politique. Mais de même qu’en politique il s’agit de passer d’une politique représentative à une politique affective ou intempestive que certains auteurs ont appelé Grande Politique, de même il s’agit de passer d’une pensée qui pense l’inerte, le moribond à une pensée qui stimule la vie et que la vie anime en retour. C’est ce que fit Paris 8 dans les années 70-80. Nous évitons de vous emcombrer avec des termes incompréhensibles mais vous aurez l’occasion de les retrouver et de les voir varier en vous laissant aller sur les articles de ce site.

Pour rajouter un commentaire sur cet article, cliquez >ici<

La fin du XXe siècle et le début du XXIe annoncent, pensons-nous, d'immenses changements dans la façon dont l'espèce humaine pourra agir sur le monde, y compris sur elle-même, et consécutivement sur la conscience qu'elle aura, et de ce monde, et d'elle-même. Ces changements, sauf accident, prendront toute leur portée dès les premières décennies du siècle actuel, sans pour autant cesser de se manifester, en accélération constante, dans les décennies suivantes. Ceci veut dire qu'un enfant âgé d'une dizaine d'années, aujourd'hui, pourra à la fin de sa vie jeter sur les conceptions que nous avons encore aujourd'hui de l'univers et des hommes le même regard curieux mais globalement incompréhensif que le regard que nous portons sur le monde féodal ou antique.

D'emblée, il faut noter que si rien n'est fait, ces changements prodigieux ne seront compréhensibles et le cas échéant maîtrisables, que par une très petite minorité d'hommes, issus des couches socialement et intellectuellement favorisées du monde occidental, et plus particulièrement des Etats-Unis. Les automates-intelligents

NIVEAU ACTUALITES

LE PROGRAMME DES SEMAINES A VENIR disponible ici

Moins d'infos ne nous sont parvenues cette semaine. La plupart des groupes de réflexion souhaitant restés informels, mais les choses couvent. Des rassemblements ont lieu tout de même chaque soir place de la Sorbonne. Des réunions ont encore lieu à Paris 1, 3 et 6. A Paris 12 (Nanterre), les étudiants se réunissent tous les vendredis à 12 h pour un pique-nique réflexion sur l'herbe devant le bâtiment D. A lyon il y a eu la création d’un centre de convergence des luttes. Sinon la contestation étudiante s'intensifie en Allemagne, en Italie et en Grèce.

Deux articles concenant Paris 8 : l'implication des étudiants contre le CPE article fait par un étudiant et un article sur ce qui à nos yeux fait et fera la spécifité de Paris 8 : l'expérimentation.

http://paris8philo.over-blog.com/article-2674862.html

http://paris8philo.over-blog.com/article-2717483.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne semaine à vous

 

P8P

 

LES EDITOS SUR LE MOUVEMENT (réactualisé)
http://paris8philo.over-blog.com/categorie-621205.html

CE QUI SE PASSE A PARIS (réactualisé)
http://paris8philo.over-blog.com/categorie-578270.html

LE MVT DANS TOUTE LA FRANCE (ville par ville)
http://paris8philo.over-blog.com/article-2429414-6.html

LES FACS PARISIENNES ET D'AUTRES LIENS
http://paris8philo.over-blog.com/article-2392493.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gustavo 19/05/2006 18:31

C'est terrifiant ! Vous n'êtes en rien philosophe meis des petits" libertaires". De toute façon, votre destin est de devenir de gentils fonctionnaires au service de l'Etat oligarchique. Pensez un peu à l'image que vous donnez de notre discipline. Quel employeur est prêt à engager des "donneurs de leçons" fouteurs de merde. Quant au CPE, il proposait une importante indemnisation dès le deuxième moi en cas de rupture de contrat...regardez notre belle éducation nationale qui engage à tour de bras des vacataires qui n'ont ni sécurité sociale, ni côtisations retraite, ni côtisation chômage et aucune indemnité en fin de contrat. Un vacataire aurait eu tout intérêt à avoir un CPE. Maintenant , ce qui vous interesse, c'est de faire le malin dans les AG, de montrer que vous êtes "progressistes, et que vous savez penser le monde. Apprenez d'abord à l'habiter...Et surtout, nos contemporains ont besoin d'une autre image de la philosophie que celle que vous donnez! Je connaîs des employeurs qui, lorsqu'ils voient un diplômé de "socio-psycho-philo" le foutent directement à la poubelle. Pensez aussi à ceux qui veulent une place dans la société et qui n'en ont rien à foutre des vagissements immatures de fils à papa qui se la pêtent!

Les Etudiants de Paris 8 20/05/2006 10:49

Alors petite précision, ne nous sommes aucunement de petits fonctionnaires, certains des rédacteurs de ce blog bossent dans le privé : notamment l'architecture et l'informatique, en se moquant bien de l'image qu'il donne de leur profession. Je devrai peut-être ajouter hisoitre d'enfoncer le clou que le devenir de la philosophie ne passe pas uniquement par l'institution (prière de relire Hegel, de prendre des leçon de Nietzsche ou Spinoza). Ne confond pas deux choses qui si tu vas à la Sorbonne t'apparaîtront de manière flagrante la distinction entre enseigner la philo et faire de la philo. La plupart des étudiants de Paris 8 ne se destine nullement à l'enseignement car pour passer les concours il vaut mieux passer par la Sorbonne pour apprendre la "forme" : c'est un fait rédhibitoire.
Personnellement le terme de libertaire ne me choque pas spécialement et quitte à ajouter un peu de poil à gratter et à me différencier de certains celui de libéral aussi. Reste à savoir ce qu'on entend par là : ne dit-on pas que les extrêmes se rejoigne. Quitte à adoper une" position biaisée. Libéral peut s'entendre au sens de profession libérale et n'avoir rien à voir avec l' (ultra-)libéralisme (sur lequel nous ferons un post la semaine prochaine) est un discours trompeur apposé sur la réalité qu'est le capitalisme. Le dit liberalisme a tout autant besoin de réglementation pour asseoir le fonctionnement du capitalisme et légitimer les inégalités qu'il crée. Il doit pouvoir légitimer la violence qu'il crée et qui lui est nécessaire pour rendre l'Etat régalien indispensable.
Quant à vouloir une place dans la société, c'est une aspiration très honorable, il appartient à chacun de savoir à quelle place il aspire. Donc va pour le "vagissements immatures de fils à papa qui se la pêtent!", tout en étant désolé que ce blog produise tant de tristesse ou de colère à sa lecture. Toutefois le poil à gratter n'a jamais fait de mal, ça démange uniquement.

Catherine Kintzler 17/05/2006 10:01

Vous avez laissé hier un commentaire sur le petit blog Philosophie de l'art que j'ai lancé en avril le même jour que vous. Ce petit blog est surtout très "technique" et utilitaire (c'est un blog d'info, un blog de professeur à destination des étudiants c'est tout dire....) alors que le vôtre contient une belle variété d'articles, philosophiques, politiques, informatifs. Bravo pour la base de données.Je signale votre blog aux étudiants de Lille 3 ; je crois qu'ils seront très intéressés. Et je mets un lien sur mes deux blogs.Par ailleurs, si vous voulez avoir une idée de ce que je fais du côté philosophique, allez voir mon blog personnel Mezetulle.Tous mes encouragements et mes voeux pour vos entreprises. CK, professeur de philosophie Lille-3

Les Etudiants de Paris 8 20/05/2006 18:07

Merci d'avoir, mis plusieurs commentaires concernant notre blog un peu partout. Votre blog a l'air très fréquenté.
 
Ben à vous