Archives

Publié par Paris 8 philo

PENSEE : Paris 8 c’est expérimenter

CANCANS : Le renouveau de Paris 8 en philosophie

LE SAVIEZ-VOUS : au bal masqué du président Lunel

BREVES DE COMPTOIR : conjectures sur l'avenir

.

 

Pour rajouter un commentaire sur cette article, cliquez >ici<

 

Paris 8 c’est expérimenter

S'il fallait classer la spécificité de Paris 8 dans tout cela se situe de par son autonomie vis-à-vis des programme de l'Etat, dans la troisième branche. Ainsi étudie-t-on la méthode comme nous l'avons expliquer plus loin (voir le renouveau de Paris 8). Ceci a une existence réelle au niveau de son histoire (pensons à Deleuze) mais aussi au niveau de la pratique philosophique qui s'y fait :

- avec Eric Lecerf, exprérimenter en philsophe ce qu'est un texte.

- avec Walder Plinio Prado, expérimenter des affects (angoisse ou transfert amoureux).

- avec Alain Badiou, expériemnter la pensée dialectique (jusqu'à ses extrêmes conséquences)

- bientôt avec Patrice Loraux, expérimenter "Qu'est-ce que faire de la philo ?" (voir le renouveau de Paris 8)

et bien d'autres...

  

 

.

.

Mais plus largement, Il y a pour simplifier 3 grand styles en philosophie que l'on peut résumer chacun par un terme : formaliser (1),  interpréter (2), expérimenter (3).

1°)  Formaliser : La lignée académique qui consister dans une pensée véritable des formes est tout droit issue de Platon trouve son dernier réprésentant actuel avec Alain Badiou, ancien professeur à Paris 8, mais qui est soumis à ce qu'on peut appeler le confinement ou la restriction de ce qu'il nomme l'espace de vérité.

2°)  Interpréter : Son pendant depuis l'antiquité : la lignée aristolécienne. Elle consiste aussi dans l'affirmation de la philosophie mais en tant que science, c'est-à-dire en tant que savoir interprétatif. Une bonne partie de la philosophie des sciences en est issue.

2 bis)  Interpréter tout en critiquant : c'est la résurgence moderne de l'aristotélisme, la critique opérée par Kant en Science et pseudo-science (ou analyse trasncandantale de la physique newtonienne), la critique de l'économie par l'économie politique de Marx, la critique de l'associationnisme et de la psychologie par la métaphysique de Bergson.

3°)  Expérimenter : c'est le courant qui consiste à enclencher un processus d'évacuation des grand problèmes de la philosophie et à la connecter avec la vie, on y retrouve Nietzsche, Freud, Wittgenstein mais aussi plus récemment Foucault et Deleuze-Guattari. C'est au fond la vrai critique comme l'entendait Nietzsche c'est-à-dire philosopher à coup de marteau. Elle reppose essentiellement sur la mise en avant d'un impensé qu'en dialectique on nomme non-être mais que Nietzsche appelait instinct ou goût et Freud inconscient.

 

.

4°) Ce classement en trois processus philosohiques peut être élargie même si la distinction que nous allons opérée est encore dialcetique et ne rend pas compte des pensées du Dehors ou du Surpli (que nous traiterons dans un autre article mais qui correspondent au 3 ou expérimenter). La philosophie pour une grande part est soumise à un énoncé qui dit que "le Même est, à la fois, penser et être"même si elle en voie aujourd'hui clairement la limite et cherche à en sortir (toute la thématique de la fin ou du sortir de la philo est là). Les 3 ou 4 différents styles de philosophies appartient à l'autonomie, c'est-à-dire se soumet pour partie à la loi du Même, même si des positions anomale ont été ouverte par Nietzsche et Deleuze-Guattari et la physique  quantique entre autres. Nous aurons l'occasion de développer cela dans un article sur l'expérience des rats. Les hétéronomies c'est beaucoup plus simple, elle forme le petit monde de la philosophie tel que le connait le grand public, c'est sa part mondaine, vous avez Luc Ferry, Bernard-Henry Lévy ou peut même le philosophe de confession judaïque Emmanuel Lévinas. Le "but" de cette part de la philosophie, qui n'est aucunement de la philosophie, est de nous soumettre à la loi de l'Autre.

.

.

.

CANCANS : Le renouveau de Paris 8 en philosophie

Pour beaucoup cela semblera anodin, pourtant quelque chose réémerge, autant au colloque d’hier sur gilles Châtelet on pouvait se demander où était passée la positivité d’une époque qui allait des années 70 à 86, qu’on jugeait trop vite « gauchiste », autant depuis le départ d’Alain Badiou, le renouveau du département de philosophie et donc de paris 8. Il semble, dernière nouvelle, que Mr Loraux puisse-t-être intégrer au programme de licence de philosohie de Paris 8. Au fond le renouveau du département de philosophie de Paris 8 est en train de se faire avec l’arrivée cette année de Plinio Prado et d’Hélène Védrine (NR que nous ne connaissons pas directement) et l’arrivée certainement l’année prochaine de Patrice Loraux. Notons que ces différentes personnes ayant tout bonnement été évincées de leur ancienne institution, certaines ayant refusé le grade de professeur et donc celui de professeur émérite. L’aspect méthode de Paris 8 concurrent de l’aspect formel de la Sorbonne (très approprié pour passer les concours) semble donc se renforcer. Par méthode il faut comprendre en premier lieu la méthode critique, ce qui manque tout simplement à la Sorbonne où chacun se réserve son pré carré.

 

 

LE SAVIEZ-VOUS : au bal masqué du président Lunel

Chaque année Mr Lunel, ce cher président de l'université de Paris 8 organise Il serait bon de lui préparer quelques actionspour l'année prochaine, vous me direz c'est comme les états généraux de Paris 8 il va falloir attendre février prochain. Notons que Mr Lunel qui se sert pas mal de la réputation qu'a donné le département de Philosophie à Paris 8 (je pense à Châtelet, Deleuze, Foucault et Lyotard) pour au fond financer des bals masqués aux frais de la princesse et asseoir ses petites relations. Mmmmm des bals masqués quel effet ça me fait, mais on est trop triste de ne pas y être convier. Le raccourci est rapide mais c’est sur Paris 8 n’est plus un fac de gauchistes, tout le monde peut en être rassuré. J’attends tout bonnement l’élection de notre président Sarkosy ou de sa suppléante Royale pour qu’on puisse radier les derniers électrons libres. Bon Mme Royale n’ira pas jusque là mais à coup de moraline qui sait, je suis sûr qu’elle pourrait être la reine du bal masqué, la Royale. Ce sont bien les médias consensuels et même médiatique qui ont choisi la personne qui n’a pas de programme à gauche. Plutôt que de jacasser au travers de billets, nous essayerons de développer ce qui passe par une nouvelle politique, sans médiation ni représentation, Badiou la nomme politique vraie ou réelle, elle pourrait tout aussi bien être affective, non au sens d’un lien de dépendance qui nous lie aux personnes, mais au sens de ce qui nous lie à des intensités comme beaucoup ont pu le vivre lors des derniers événement à un devenir-révolutionaire indépendant de tout idée d’ordre ou de révolution. 

 

BREVES DE COMPTOIR : conjectures sur l'avenir

Notre petit billet d’humeur est en fait parti d’une discussion très informelle au coin d’un bar avec un professeur. Il s'agit là d'avoir une autre vision des choses, entendons par là de la politique représentative et des conséquences que cela va avoir sur la vie de Paris 8.

1°) Et si Ségolène Royale au fond avait été choisi par les médias conservateurs comme nous l'évoquoins plus haut. Au fond, avec sa morale et ses bons sentiments, n'est-elle pas choisi par la droite parce que précisément elle n'a pas de programme. N'est-elle pas une Blair à la française elle qui se sent si proche du premier ministre britannique. 3mon programme sera socialiste", pas sûr. Coquille vide, c'est exactement ce qu'il faut poour le courant (d'air) dit libéral. Bref, le rival idéal pour Sarkosy.

2°) Sarkozy on y vient. Une fois élu il est probable que dans les cinq ans, on aboutisse à des retraits de nationalité, il faudra bientôt demander si on est étranger l'autorisation pour se marier alors que c'était un libre choix jusqu'à présent. Voilà une illusion libéral, qui n'est qu'une réglementation supplémetaire.

3°) Sarkozy élu et c'est ce qui inquiétait personnellement notre interlocuteur, il y aura certainement une loi pour radier les personnels (trop constetataire) de la fonction publique. Une manière à termes d'intervenir à terme sur le "progamme" philosophique de Paris 8. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Florian Cova 16/07/2008 20:32

Salut Anthony. Juste pour te dire que tu m'as tellement vanté les mérites de Paris 8 que je viens tout juste d'envoyer une candidature pour y être moniteur. Qui sait ? on se croisera peut-être bientôt ! :-)

Anthony 16/07/2008 20:59



En ce moment l'humeur du département est plutôt à la subjectivité - je ne dis rien de plus. Dans l'attente de te voir ;-)