Archives

Publié par Paris 8 philo

LA REVOLUTION DES BOUGIES comme nouveau moyen d'action
Manifeste : http://paris8philo.over-blog.com/article-2457419.html

COMPTE-RENDU DE LA PREMIERE SOIREE
http://paris8philo.over-blog.com/article-2497844.html

PROCHAINE SOIREE LUNDI SOIR 21 h place de la Sorbonne toujours.
Grande illumination prévue jeudi soir avec plus de 1000 bougies


Plusieurs raisons nous poussent dans ce choix d'actions non-violentes :
- Savoir concilier mobilisation et validations et etre opportuniste quant aux examens (maintenant le mouvement est constitué)

- Après mai 68 il y a eu juin 68 : il s'agit de ne pas échauder l'opinion publique et d'affornter une vague réactionnaire, de ne pas faire son jeu.
- Le pouvoir a parfois recours à la manipulation du terrorisme pour tuer un mouvement de contestation et s'assurer de sa mort,  comme cela est si bien démontré sur ce site : http://members.tripod.com/hlv-vlr
Gandhi affirmait que le meilleur moyen de lutter contre les capitalistes (colons anglais) était de ne plus commercer avec eux, pas de se battre contre eux, car de cette bataille surgiraient inexorablement d'autres exploiteurs qui se seront affirmés pendant la lutte : l'histoire française et internationale regorge en effet d'exemples de "révolution" ratée car exécutés dans la violence et ayant remplacés les bouchers par d'autres bouchers ! (propos de Sonic).
- Possiblité de récolter des fonds en vendant des bougies, en faisant que les passants parrainent leuer allumage


Un exemple de révolution pacifique dans l'histoire : la révolution des oeillets (mardi cela fera pile 32 ans).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

oyseaulx 22/04/2006 16:29

Proposition de tract à diffuser mardi 24 avril à l'occasion du rassemblement de protestation contre la venue de membres du gouvernement à la Sorbonne :

Le mouvement des dernières semaines a montré que nous sommes au moins trois millions, dans ce pays, à ne pas partager les présupposés de la société qu'on nous prépare, à savoir une société où il y a des gagnants et des perdants, une société fondée sur la concurrence. La machine à écerveler que sont devenus l'Université et l'enseignement public ont, précisément, pour but de formater les consciences en fonction de ces présupposés. C'est pourquoi nous redisons avec force que les patrons et les membres du gouvernement n'ont pas leur place à la Sorbonne, qui est un lieu consacré à la recherche et à l'instruction, et que nous le leur ferons comprendre avec des moyens qui seront à la hauteur de l'insulte qu'ils nous font en se présentant en ces lieux. Le savoir et l'Université sont à nous ; nous les avons conquis de haute lutte ; ils font partie de nos souvenirs les plus chers et nous ne les lâcherons pas. Les patrons et les membres du gouvernement HORS DES FACS !

Le Cazals 22/04/2006 21:14

Nous avons transmis à commisionaudiovisuelle.org qui centralise tous les tracts