Archives

Publié par Anthony

Al-Fãrãbi est un "philosophe" religieux  qui inaugura l'exole de logique dans la Bagdad du Xe siècle , qui fût  à la maninère des Alexandrins du IVe  s.  ou des scolastiques un justification  de la doctrine religieuse par la philosophie de Platon et Aristote. Il réussit plus précisément l'harmonisation des sources  grecques de la philosophie, l'interprétation du Coran et la  poésie arabe. Il avait en vue d'édquer l'honnête homme ou l'âme cosmopolite. Ce qu'il y a d'intéressant à la lecture de ses textes qui sont  une réinterprétation de Platon et Aristote, c'est que l'arabe traduit la dynamis (la puissance ou capacité dans le phèdre de Platon ainsi que chez Aristote) par le terme de quwwa qui  désigne les forces de traction (helxis) ou d'attraction qui s'exercent sur l'homme tant rationnelles qu'irrationnelles. La quwwa a aussi le deuxième sens de possibilité qui, et l'on est directement chez Aristote, se tranforme en force en acte (energeia que l'on oppose traditionnellement à la dynamis : c'est l'opposition entre ce qui est en puissance et ce qui est en acte). Enfin la quwwa désigne la capacité lié à l'action rationnelle.

Là où nous distinguons la puissance de la capacité (faculté rationnelle dit-on), le grec  (avec dynamis) et l'arabe (avec la quwwa) ne le fait pas.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article