Archives

Publié par Anthony

On peut distinguer selon Shingeru Uemura " trois sortes de poings, c'est-à-dire trois types de situations. Par ailleurs, tout dépend de la nature du combat. A cette époque les experts n'avaient pas besoin d'aller au K.O. pour savoir qui avait gagné. Un peu comme au jeu d'échec. Il y a celui qui provoque la haine, dans une bagarre de rue, en blessant physiquement l'adversaire. Il y a celui, plus sophistiqué, que peut donner un pratiquant d'arts martiaux, lorsqu'il vise le corps énergétique de l'autre et génère, de ce fait, la peur. Enfin, il y a le troisième coup de poing qui vise à toucher la conscience, à faire fondre l'agressivité et l'orgueil de l'adversaire afin d'amener en lui un «éveil». " Si l'on suit Wang Xian Zhai.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article