Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Cette hiérarchie n'est pas directes ou continue car les éléments ne coexistent simultanément, ce ne sont pas non plus des stades que l'on attendrait successivement, mais plus des niveaux de puissance de capacité, inversement proportionnels à leur pouvoir.

1°) Créateurs de morale ou de religion (Socrate, Bouddha, Christ). Les creatores. Il ne faut pas confondre les créateurs avec leur doubles artistes : cuisiniers, stylistes de mode, designers qui viennent ensuite mais se disent des créateurs. Il n'énonce rien  que leur propre réussite, leur jubilation.

2°) Producteurs de concepts, de perspectives (plan d'immanence). Ils possèdent un savoir-faire. Les productores. Pour un marxiste il n'y a que des producteurs et des rentiers (mais ceux-ci ne figurent pas dans cette classification). Il y a une très belle phrase de Deleuze dans sa fameuse lettre ouverte réplique aux nouveaux philosophes : Non pas auteurs mais producteurs.

3°) Les auteurs, ceux qui vivent de leur nom, ceux qui se réclament sujets. Les auctores. Nombres d'écrivains français, les conquérants qui voulait imposer leur vision au monde Ignacio de Loyola, Freud, Lacan, Debord, Badiou. Ce sont des prêtres, ceux qui instituent un discours dominant, un paravent face à ce qui a de l'importance. Pour un philosophe, tragique, ce qui importe c'est de penser, penser au travers du corps. Les auctores ont un intérêt inverse : "la vérité la plus importante, la découverte la plus remarquable ne sont guère reconnues par ceux qui ont quelque intérêt à les contester". (Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme réprésentation). Ce sont les dominants ceux qui occupent toutes les espaces possibles de la culture, parce qu'au fond leur production n'est pas pérenne s'il ne l'inscrivent pas dans les tête de leur vivanr. Il doivent être auteur d'une règle d'ordre, il doivent instituer une école avec un régime propre de répression et d'exclusion.

4°) Les commentateurs. Ceux qui ne se mouillent pas. Les lectores. Disons que ce sont les humbles de la matière grise. Il s'appuient sur une méthode d'analyse et leur but est de renforcer cette méthode de commentaire et d'analyse. Il en restent là.

Des deux derniers Bourdieu en a parlé, tout en voyant bien qu'il était au sein du système devenu un dominant d'où son auto-critique finale. Sur les lectores et auctores nous avions fait un petit article. Ceci explique que Bourdieu ait produit de quoi critiquer son discours dominant (Essai d'auto-critique).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article