Archives

Publié par Gilles Andecq

Alain Minc

Emminence grise

Parcours


Faits


Propos
«  »

Propos démentis par la réalité
En 1994, Edouard Balladur, pour lancer sa campagne à la présidentielle, commande à Alain Minc un rapport sur la « France de l'an 2000 », qui s'articule autour d'une notion empruntée à Rawls « l'équité » (fairness) que le rapport oppose à « l'égalité » (equality). L'égalité y écrit Minc est le mauvais génie de la France, une pulsion archaïque qui pousserait les Français à demander « toujours plus » et à couper la tête de ses rois. Par contraste, l'équité se présente comme un principe novateur, importé des Etats-Unis, donc forcément moderne - presque chic... Sera désormais considéré comme « équitable » le fait qu'ubn riche s'enrichisse et par là-même profite à toute la société. C'est la fameuse théorie du ruissellement aussi appelée « du premier de cordée ». (0) Sauf que Rawls n'a jamais dit cela. Le vénérable professeur de Harvard n'a jamais été un défenseur du néolibéralisme. Dans une lettre au philosophe belge Philippe Van Parijs, il dénonçait directement la théorie du ruissellement qui ne peuvent aboutir, écrivait-il qu'à « une société noyée sous un consumérisme dénué de sens » (0)

Ses références (A quoi sert l'autorité sinon de bride ?)


Ses entreprises :


Avis
« »
Lire Pierre Mauduit, Petits conseils, éd. Stock, 2007. ou encore toujours de Pierre Mauduit, La caste, éd. La Découverte, pp. 36-37, 74 et 76.


Sources
0. L'obs, 23 mai 2019



 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article