Archives

Publié par Gilles Andec

 

Cri de guerre des Capétiens, « Montjoie ! Saint-Denis ! » a succédé au simple « Montjoie ! » des xie et xiie siècles. Dans le roman de Guillaume au court nez on lit : « Roy Looy escrie Montjoie ! Diex aïe ! » Dans le roman de Wace : « Francheis crient Montjoie ! et Normans Dex aïe ! » Mais, à Bouvines (27 juill. 1214), alors qu'autour d'Otton on crie « Rome ! », autour de Philippe le cri de guerre est « Montjoie Saint-Denis ! ». Par la suite, en Bourgogne on a dit « Montjoie Saint-André ! » ; en Anjou « Montjoie Anjou ! » Le cri des ducs de Bourbon était « Montjoie Notre-Dame ! » ; celui de la maison royale d'Angleterre « Montjoie Notre-Dame Saint-Georges ! ».

  • "Munjoie, nom du dieu protecteur et guerrier, est attentif, est attesté comme appel ou "cri", pour la première fois mais à quatorze reprises par la version d'Oxford de la chanson de Rolland, qu'il est gé&néralement admis de dater entre 1125 et 1150..." (1)

L'origine du cri de guerre est malaisée à établir, mais évidemment liée à celle des monts-joie. On appelait autrefois une « montjoie » un monceau de pierres entassées, un tas de terre et de cailloux pour marquer les chemins. La coutume des pèlerins était d'élever des monceaux de pierres, sur lesquelles ils plantaient des croix, aussitôt qu'ils découvraient le lieu de dévotion où ils allaient en pèlerinage. Ce mot, masculin et féminin, a désigné, entre autres, une colline, un tas de pierres, une bannière royale, un oratoire. On pense communément, en France, que mont-joie procède d'un francique mundgawi (« protection de territoire » ou « Protège le territoire ! »). Une autre version veut que la Montjoie, le lieu-dit provienne de Mont Zeus transformé en Mont Jovis puis La Montjoien, le lieu-dit bordant l'ancienne route l'Estrée entre Paris et Saint-Denis dans la plaine du Lendit. C'est dans cette pleine bordée de garennes que se réunissaient les armées du roi avant de partir à la guerre.

 

Sources :

1. Anne Lombard-Jourdan, «Munjoie !», Montjoie et Monjoie. Histoire d'un mot, Nouvelle revue d'onomastique, 1993, n° 21-22, pp. 159-180. Disponible en ligne.

2. Encyclopédie Universalis

3. Wikipédia

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article