Archives

Publié par Les étudiants de Paris 8

L’ethnodifférencialisme (ou différencialisme ou ethnopluralisme), appelé aussi néo-racisme ou racisme différentialiste2, est un modèle hypothétique d'extrême droite et néofasciste selon lequel des régions indépendantes divisées par ethnies devraient être établies. Le concept a été théorisé par la Nouvelle Droite, courant issu du GRECE. Antithèse de l'universalisme qui s'oppose aux différences et aux particularismes, il prône la reconnaissance d'un héritage culturel propre à chaque ethnie qui mérite d'être reconnu et préservé par les institutions politiques. Cela consiste à dire que même s'il ne peut y avoir hiérarchie des races ni des cultures, celles-ci ne doivent cependant pas se mélanger mais rester séparées et cloisonnées. D'après Etienne Balibar et Pierre-André Taguieff, l'ethno-différencialisme permet ainsi de passer du racisme biologique au racisme culturel.

C'est un citation très peu déformée de Wikipédia

Pour ceux qui auraient aujourd'hui encore quelque scrupule à placer la fracture ethnique au coeur de leur engagement politique, je les invite à se poser les cinq questions suivantes. Ils verront que lespo ser c'est y répondre
- oui ou non, la France est-elle la cible d'une colonisation de peuplement de la part des populations islamisées ?
- oui ou non, l'identité nationale est-elle menacée par cette immigratin-invasion à l'échéance d'une géénration ?
- oui ou non, cet impossible métissage a--il pour conséquence une "libanisation" de notre pays ?
- oui ou non, la responsabilité de nos gouvernements successifs est-elle engagée dans cet assassinat programmé du peuple français ?
- oui ou non, faut-il, même si la lutte est mal engagée, résister de toutes nos forces à otre anéantissement ?
Il est clair qu'à l'échéance d'une ou deux générations, notre peuple est menacé de mort par submersion démographique et subversion culturelle.

entretien avec un nationaliste révolutionnaire proche de Samuel Maréchal in Les nouveaux nationalistes de Christian Bouchet

Ainsi, s'appuyant sur les lois mendéliennes de l'hérédité et ce qu'ils appellent le « réalisme biologique », les doctrinaires d'Europe-Action proposent-ils de « créer une puissante organisation nationaliste ayant une totale discipline et une direction unique, parce que la division voue à l'opportunisme et à la désintégration », de « trier la classe dirigeante », d'en « éliminer l'écume biologique », de « renvoyer les médiocres de cette classe à leur rang et conserver l'élite valable », de « ségréguer, sans vaine sensiblerie, le peuple et le déchet biologique », de « ne pas permettre la croissance biologique du déchet ».

Les citations sont tirées des numéros 5 (mai 1963, p. 50-51) et 18  (juillet-août 1964, p. 20) d'Europe-Action.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article