Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Le site va bien et son scripteur a traversé une période heureuse quoique mouvementée.
Il sera je pense renommé µaris-philo au prochain renouvellement de domaine.
Nous pensions faire du lobbying émulsifiant auprès de la gente professorale mais plusieurs . Et au fond le devenir platonicien du prof de philosophie qui par là finit par s'emmerder et emmerder ses étudiants (sauf ceux saisis de la volonté de vouloir comprendre la philo, toute la philo sans passer par les livres). Mes mots sont abrupts mais on tue la recherche et l'expérimentation ainsi, en mystifiant des modèles toujours déjà-là plutôt que de s'intéresser au mouvement vivant de l'art et de la science, dont les résultats ne sont jamais donnés d'avance et ne relève pas d'une simple nuance du monde ou d'un degré de l'être supplémentaire. Le devenir platonicien du prof de philo est en fait un effet de mode récurrent de celui qui a oublié qu'il existe (pétition dogmatique de principe) de la nouveauté et surtout pas de l'innovation. Dernière parenthèse, ce sont ceux qui prône l'innovation, qui nous ont fait le plus de coup bas, car l'innovation n'est que la reprise du système, son appareil de capture de la nouveauté de l'originalité impersonnelle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article