Archives

Publié par Anthony Le Cazals

Un point de vue idéologique consiste en ceci faire passer un jugement a posteriori pour un jugement a priori, la plupart des théorie de la connaissance consiste à nous faire croire que l'on assimile le même dans un rapport à l'inconnu, quand me semble-t-il nous opérons par recoupement inattendu.
L'idéologie, n'est rien d'autre que "l'analyse des représentations", c'est-à-dire de ce qui se tient dans le langage. Ce se fait suivant un modèle de jugement plus qu'une méthode ouverte à la découverte. Je n'en donne, chère lectrice, qu'une définition partielle, l'idée d'une table de valeurs me semblant très abstrait et non dialectique pour montrer l’avènement somme toute "naturel", comme allant de soi, d'une telle idéologie.

Partant de là et réenclenchant sur Marx-Engels, l'idéologie de la classe dominante se présente, pour renforcer le pouvoir en place, de manière à ce que les intérêts de la classe dominante paraissent être les intérêts de tous. Cela vaut pour la division du travail et la lutte des classes qui ont servi de paravent au capitalisme d'état. Sauf à reposer le libre consentement (meurtrier) de chacun au contrat social, ce qui de point de vue de ma famille souche me paraissait étrange tout petit, ne peut-on aller au-delà d'un simple réformisme et poser sa révolution existentielle, peut-être forcenée et tragique mais seule l'issue le dira.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article